thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 19 septembre 2012
  • • 20:45
  • • Stade Pierre-Mauroy, Villeneuve d'Ascq
  • Arbitre: M. Borski
  • • Spectateurs: 38122
1
FIN
3

LdC - Lille débute à l’envers

LdC - Lille débute à l’envers

Gettyimages

Malgré un contexte qui lui était largement favorable, le LOSC a perdu son premier match de la Ligue des Champions. A domicile, les Dogues ont subi la loi de Bate Borisov (1-3).

Groupe F de la Ligue des Champions :
Lille – FC Bate Borisov : 1-3
Buts : Chedjou (60e); Volodko (6e), Rodionov (20e), Olekhnovich (43e)

Un vrai cauchemar. C’est ce qu’a vécu ce mercredi soir le LOSC pour sa première dans le Grand Stade en Ligue des Champions. Contre le FC Bate Borisov, un adversaire qui « semblait à priori le moins faible de leur poule » selon les dires mêmes de Mickaël Landreau, les Dogues ont complètement manqué leur entame de match, prenant trois buts sans en rendre un seul. Il y a bien eu un petit sursaut au retour des vestiaires, mais il fut insuffisant pour éviter la défaite. Une défaite qui compromet déjà sérieusement leurs chances en vue d’une qualification pour les huitièmes.

Une première période cauchemardesque

L’année dernière, les Lillois avaient enragé après avoir perdu deux points contre le CSKA en ouverture de la compétition (2-2). Cette fois, ils ont de quoi s’arracher les cheveux encore plus. En dépit d’une atmosphère exceptionnelle avec un fervent public, les protégés de Garcia ont tout simplement offert à leurs opposants le bâton pour se faire battre. Après une domination de cinq minutes, les malheurs nordistes ont commencé dès la 6e minute avec ce but de 25 mètres signé Volodko. Depuis qu’ils ont emménagé dans leur nouvelle enceinte, c’est la 3e fois (sur 4) que le LOSC concède l’ouverture du score.

Malgré ces débuts à l’envers, le sentiment que les locaux allaient pouvoir renverser la vapeur était bien présent. Mais il n’a pas duré trop longtemps. Dès la 20e, Bate doublait la mise en profitant d’un contre rapidement mené. Buteur sur le coup, Rodionov était probablement en position d’hors-jeu mais la réalisation des Biélorusses était à saluer pour la beauté de son exécution. Une action à la lilloise, tandis que les Dogues, eux, broyaient du noir au même moment. Au plus mal, ils attendaient le gong de la mi-temps avec impatience. Malheureusement pour eux, il n’est pas survenu assez vite. A la 43e minute, ce fut, au tour, d’Olekhnovicth de les punir pour leur laxisme. Le coup de semonce de trop très certainement.
En touchant le fond, Lille ne pouvait que remonter et c’est ce qui s’est passé au retour des vestiaires.

Tancés par leur coach, les champions de France 2011 ont réussi à reprendre le jeu à leur compte, en même que le contrôle des hostilités. Cela a eu comme conséquence une multitude d’occasions sur les buts gardés par Gorbunov. Le problème c’est qu’une seule seulement est allée au fond. Celle éxécutée de la tête par Chedjou à l’heure du jeu. Kalou (51e), Payet (63e) et Balmont (79e) ont tous essayé de l’imiter. Ce fut en vain. Le revers devenait alors inévitable. « Il fait très mal » reconnaissait Landreau à la fin du match. Il faudra, pourtant, vite s’en remettre. « Nous avons perdu trois points, il va falloir les chercher à l’extérieur » lâchait Chedjou un peu moins abattu.

Résultats et classement de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web