thumbnail Bonjour,
Direct

Liga BBVA

  • 5 octobre 2013
  • • 20:00
  • • Estadio Ciudad de Valencia, Valencia
  • Arbitre: José Luis González González
  • • Spectateurs: 24102
2
FIN
3

Cristiano Ronaldo a donné la victoire au Real dans les tous derniers instants de la rencontre

ESP - Le Real sur le fil !

Cristiano Ronaldo a donné la victoire au Real dans les tous derniers instants de la rencontre

getty

Ce samedi soir sur la pelouse de Levante, le Real Madrid s'est imposé sur le fil (3-2). Sans convaincre, les hommes d'Ancelotti mettent fin à l'hémorragie en championnat.

8e journée de la Liga :
Levante – Real Madrid : 2-3
Buts : Diawara, Sergio Ramos, El-Zahr, Morata, Ronaldo

Les bons débuts en Ligue des champions de Carlo Ancelotti avec le Real n’auraient servi à rien si le résultat de ce samedi soir face à Levante n’allait pas en ce sens. Après la défaite dans le derby madrilène face à l’Atletico, il fallait absolument réagir pour ne pas laisser prématurément filer le championnat au profit du rival barcelonais.

Sans Gareth Bale, Di Maria était aligné dans le quatuor offensif habituel aux côtés de Cristiano Ronaldo, d’Isco et de Karim Benzema. Pourtant, les premières minutes sont plutôt à l’avantage des locaux qui pressent fort une équipe qui n’est définitivement pas en forme d’un point de vue collectif. Pas grand chose à se mettre sous la dent lors du premier acte, excepté un coup franc de Ronaldo, dévié par le mur, qui aurait pu trompé la vigilance de Navas. Quelques minutes plus tard, la star portugaise aurait pu bénéficier d’un pénalty non siffler pour une main d’un défenseur après une belle extension et une tête smashée. Les joueurs rentrent au vestiaire, remerciant Diego Lopez d’avoir sorti la demi volée puissante de Baba Diawara qui prenait tout droit le chemin de la lucarne.

Le Real réagit, Levante renchérit

Dans le jeu, les Valencians s’étaient déjà montrés bien plus dangereux que leur adversaire. Profitant des espaces laissés par l’écart trop important entre les lignes de défense et du milieu merengue, Baba Diawara a concrétisé un superbe centre de Xumetra au second poteau d’une reprise de volée impeccable (1-0, 57e). Dès lors, tout a paru beaucoup plus simple pour les hommes de Carlo Ancelotti qui, à défaut de trouver les solutions dans le jeu, les ont trouvé sur les coups de pieds arrêtés. Comme un symbôle, c’est Sergio Ramos, unificateur dans le vestiaire madrilène, qui a égalisé de la tête sur un corner botté par Di Maria (1-1, 61e). L’international espagnol aurait même pu doubler la marque quelques minutes plus tard si Benzema n’avait pas dévié le ballon une nouvelle fois touché de la tête par son partenaire. Plus vaillants à la construction des actions, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont manqué le coche par l’intermédiaire de Marcelo. L’international auriverde a littéralement loupé sa frappe au point de pénalty alors que les buts lui étaient grand ouverts. Quand on loupe trop d'occasions franches, le couperet qui tombe est bien difficile à avaler. Courageux jusqu'au bout les joueurs de Levante ont profité de la largesse défensive du Real qui a laissé El-Zhar se faufiler entre les défenseurs avant de frapper victorieusement (2-1, 86). Comme lors de l'ouverture du score, les Merengue ont très rapidement réagit par l'intermédiaire de Morata (rentré à la place d'Isco, décevant), qui a habilement crocheté un défenseur avant de frapper et de marquer (2-2, 90e). Dans les arrêts de jeu, Ronaldo a donné la victoire au Real d'une frappe contrée dans la surface. Avec la chance inhérente aux grands champions, le Real s'en sort pas la petite porte sans dissiper les doutes autour de ses dernières sorties.


Résultats et classement de la Liga

Relatifs

From the web