thumbnail Bonjour,
Direct

Liga BBVA

  • 11 novembre 2012
  • • 21:30
  • • Estadio Ciudad de Valencia, Valencia
  • Arbitre: César Muñiz Fernández
  • • Spectateurs: 20805
1
FIN
2

ESP - Le Real au bout du suspense

ESP - Le Real au bout du suspense

Getty

Le Real Madrid s'est imposé dans la douleur à Levante (1-2), ce dimanche. Les Merengue poursuivent leur progression en Liga.

Liga - 11e journée

Levante - Real Madrid : 0-1
But : Rodriguez (62e) - C. Ronaldo (37e), Morata (84e)

Il suffisait de regarder la première image de ce déplacement du Real à Levante pour se rendre compte du type de soirée qu'allaient vivre les hommes de José Mourinho. Dès la deuxième minute de ce match, Cristiano Ronaldo était en effet victime d'un contact violent après avoir heurté le très rugueux Navarro. Le Portugais fera pourtant son retour sur la pelouse en y mettant la manière, puisqu'il se chargeait de débloquer la situation d'un superbe enchaînement sous la barre après une mauvaise relance de ... Navarro ! (0-1, 37e). Malgré cette action décisive, José Mourinho décidait de sortir le Portugais à la mi-temps, certainement gêné après ce choc violent.

Dès le début du second acte, Levante se procurait une très belle opportunité par Juanfran, mais Casillas resta vigileant (46e). Dans la foulée, le portier international espagnol sortait une nouvelle parade sur une frappe de Barkero (48e) ! Le premier orage était passé pour les Madrilènes, qui tentait de faire le break, mais Callejon ne concrétisait pas (56e). Sur le corner qui suivait, Pepe voyait sa tête puissante s'écraser sur la transversale (57e). Et ce fut au tour de Ramos de toucher du bois trois minutes plus tard (60e) ! Décidémment pas vernis, les coéquipiers d'Ozil allaient payer cher ce manque de réussite puisque Rodriguez, à la conclusion d'un beau mouvement collectif piquait son ballon devant Casillas pour égaliser (1-1, 62e). A ce moment de la rencontre, sans aucun de ses trois meilleurs buteurs, les Madrilènes pouvaient imaginer le pire... D'autant que Callejon ne trouvait toujours pas la faille (64e) et que Xabi Alonso se payait le luxe de manquer un penalty (71e) ! Mais le milieu madrilène se rattrapait en délivrant un superbe coup franc sur la tête du jeune Morata, qui libérait les siens (1-2, 84e). Que ce fut dur... Mais l'essentiel est acquis.

Toute l'actualité de la Liga

Relatifs

From the web