thumbnail Bonjour,
Direct

League Cup

  • 19 décembre 2012
  • • 20:45
  • • Elland Road, Leeds, West Yorkshire
  • Arbitre: A. Marriner
  • • Spectateurs: 33816
1
FIN
5

League Cup - Chelsea terrasse Leeds

League Cup - Chelsea terrasse Leeds

Getty Images

Trois jours après sa défaite en finale de la Coupe du Monde des clubs, Chelsea s’est bien ressaisi en corrigeant Leeds Utd (5-1) en quarts de finale de la Capital One Cup.

¼ de finale de la League Cup :
Leeds United – Chelsea : 1-5
Buts : Becchio (37e) ; Mata (47e), Ivanovic (64e), Moses (66e), Hazard (81e), Torres (83e)

Avec Chelsea, cette saison, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Les Blues sont capables du pire comme du meilleur, et même s’ils ont plus souvent proposé un mauvais visage, leurs victoires peuvent parfois se révéler être très rafraichissantes. Ce fut le cas, ce soir à Elland Road en quarts de finale de la Capital One Cup, et ce malgré l’averse qui s’est abattue sur Leeds. Face à cette équipe de Championship, les Londoniens ont livré une période à l’envers et l’autre à l’endroit, mais ce qu’ils ont proposé durant les 45 dernières minutes de jeu a été impressionnant. Déchainés, ils se sont imposés 5 à 1 après avoir été menés au score, avec des réalisations de cinq buteurs différents. Une vraie balade de santé qui leur permet de croire encore à la conquête d’un titre cette saison, après en avoir déjà laissé filer trois (Community Shield, Ligue des Champions, Coupe du Monde des clubs).

Leeds y a pourtant cru

La défaite en finale du Mondial des clubs étant, d’ailleurs, toute récente (concédée dimanche face à Corinthians, Ndlr), on voyait mal les Londoniens s’en remettre aussi rapidement de ce faux-pas. En raison des répercussions psychologiques qu’elle a pu avoir et aussi du long voyage effectué du Japon. Finalement, la fatigue n’a pas eu un très grand effet sur les Blues. Ou, du moins, pas trop longtemps. Fernando Torres et ses partenaires ont tout juste eu besoin d’une petite claque pour se réveiller, et commencer ainsi leur récital. C’est l’Argentin Luciano Becchio qui a provoqué, en quelque sorte, ce sursaut en ouvrant la marque à la 36e minute de jeu. A la suite d’un contre express et sur la seule vraie occasion de Leeds dans ce match, l’ex pensionnaire de l’équipe B du Barça trompait Petr Cech en reprenant victorieusement un centre de Jérome Thomas. 1-0 en faveur des Peacocks, ce fut le score à la pause.

En rejoignant les vestiaires, Neil Warnock et ses hommes pensaient légitimement pouvoir créer l’exploit et achever ainsi la bête blessée. Mais, leurs espoirs se sont vite estompés. Dès la reprise (47e), Juan Mata rétablissait la parité en faveur des siens d’une jolie frappe du gauche suite à une passe de Victor Moses. Galvanisés par cette égalisation, les visiteurs ont alors pris complètement le jeu à leur compte. Face à ce revirement de situation, Leeds a commis l’erreur de se montrer trop ambitieux en continuant à jouer haut sur le terrain. Il en a été puni par un deuxième but, signé Ivanovic (64e, 1-2)  Malheureux en première période sur une frappe lointaine qui passa très peu à côté (35e), le défenseur serbe ne manquait, cette fois-ci, pas l’occasion de faire mouche, donnant l’avantage à sa formation. Sur un corner, il est monté aux avant-postes pour placer une tête en pleine course. Jamie Ashdown, le portier de Leeds, n’a rien pu faire.

Celui qui officie comme deuxième gardien lors des matches de Championship avait signé une première période parfaite en s’opposant notamment à un tir de Frank Lampard (41e). Mais, une fois battu, il a perdu de sa solidité, laissant Chelsea aggraver tranquillement la marque. Bien servi par Mata sur le côté gauche, Victor Moses repiquait dans l’axe pour s’offrir le 3e but d’une frappe à ras de terre à l’entrée de la surface. Il n’y avait alors plus suspense dans ce match, mais les champions d’Europe ne se sont pas privés pour signer deux autres réalisations dans les dix dernières minutes de la partie. Lancé à la place du décevant Marko Marin, Hazard apportait sa pierre à l’édifice à la 81e, en concluant avec succès un contre, avant que Fernando Torres ne met la touche finale de cette belle victoire. Déjà tout près de scorer de la tête à la 59e, l’Espagnol ponctuait le festival en poussant le ballon dans les buts vides sur une ouverture de…Hazard. 5 à 1, voilà un résultat qui a de quoi redonner de la confiance à l’équipe de Benitez avant l’entame de la longue série des matches de fin d’année en championnat.

A lire aussi :

Tout sur la League Cup

Relatifs

From the web