thumbnail Bonjour,
Direct

Championnat Européen

  • 18 juin 2012
  • • 20:45
  • • INEA stadion, Poznań
  • Arbitre: C. Çakιr
  • • Spectateurs: 38794
2
FIN
0

Euro 2012 - L'Italie tient son quart

Euro 2012 - L'Italie tient son quart

Getty

L'Italie de Cesare Prandelli a obtenu sa qualification pour les quarts de finale de l'Euro 2012 en s'imposant face à l'Irlande (2-0).

3ème match du groupe C

Italie - Irlande: 2-0
Buts: Cassano (36e), Balotelli (88e)

Le film du match

La Squadra Azzura jouera bien les quarts de finale de l'Euro. Après un départ compliqué ponctué par deux matchs séduisants mais peu rentables, l'équipe de Cesare Prandelli a fait le travail en s'imposant face à l'Irlande ce lundi. Ils obtiennent leur ticket et se qualifient comme second du groupe derrière l'Espagne, victorieuse de la Croatie. L'irlande pour sa part, quitte le tournoi sans la moindre victoire.

 

Un retour aux bases

Après avoir offert de belles prestations face à l'Espagne (1-1) et la Croatie (1-1), où il a seulement manqué une pointe de réussite et de compétitivité, Cesare Prandelli a changé son système de jeu pour le dernier match face à l'Irlande. On a retrouvé la Squadra Azzurra organisée autour d'une défense à 4 et d'un milieu en losange avec l'inévitable Pirlo à la base du jeu, épaulé par De Rossi Motta et Marchisio. Devant, Di Natale, buteur opportuniste face à l'Espagne, a obtenu une première titularisation aux cotés d'Antonio Cassano. Ces changements, Les joueurs l'ont plutôt bien assimilé puisque l'équipe n'a pas perdu en fluidité par rapport au deux premiers matchs et a offert une prestation solide. Dès les premières minutes de jeu, L'Irlande s'est vu obligée de reculer face à la pression italienne et la circulation de balle très rapide. Un point qui a forcé les joueurs de Giovanni Trapatonni a concéder de nombreux corners et coups de pied arrêtés, et c'est finalement sur un corner de Pirlo que Cassano a ouvert le score pour son équipe grâce à un jolie coup de tête au premier poteau (35e).


Pas rassurés pour autant

Malgré cette bonne entame de jeu, l'Italie a souvent attaqué avec frénésie et laissé beaucoup d'espaces dans son dos. L'Irlande a eu plusieurs occasions de contre et regrettera certainement le manque de lucidité et d'application au moment de partir vers le but. Pourtant habitué à évoluer de manière réactive et en absorbant l'adverse, l'équipe de Trapatonni n'a pas été capable d’élever son niveau de jeu et profiter de ces phases. De quoi véritablement mettre en question le projet lancé par le technicien italien. Son compatriote de l'autre coté du banc, devrait être pour sa part, bien content du comportement de ses joueurs. Malgré un groupe jeune et toujours en phase de confirmation, l'Italie n'a pas tremblé sous le poids de la pression et s'est montré combative et féroce jusqu'au bout pour protéger la cage de Gianluigi Buffon.


Balotelli marque enfin

En fin de match, c'est Mario Balotelli, en manque de réussite face à l'Espagne et la Croatie qui est venu tuer la chance de sauver l'honneur des Irlandais. En reprenant un excellent corner de Diamanti, l'attaquant de Manchester City a frappé le ballon du pied droit dos au but et envoyé le cuir dans les filets sans que Given ne puisse rien faire. Un geste brut et classe, à l'image de son auteur, et qui permet à l'Italie de sécuriser sa première victoire dans cet Euro. En attendant le tirage des quarts de finale, où l'équipe part avec le statut de second de groupe, Cesare Prandelli et la Squadra peuvent être fiers. Après les problèmes rencontrés lors du mondial 2010, l'Italie est de nouveau présente dans la phase d'élimination directe d'une compétition internationale.

Relatifs

From the web