thumbnail Bonjour,
Direct

Serie A

  • 6 mai 2012
  • • 20:45
  • • Stadio Giuseppe Meazza, Milano
  • Arbitre: N. Rizzoli
  • • Spectateurs: 43000
4
FIN
2

ITA - L'Inter sabote Milan

ITA - L'Inter sabote Milan

Getty Images

En battant Milan dans le derby lombard (4-2, 37e J.) l'Inter s'est offert un succès de prestige tout en privant son rival du titre. La Juve est championne d’Italie.

Résultat :

Inter Milan - AC Milan : 4-2
Buts : Milito (14e, sp 52e sp, 79e sp), Maicon 87e -Ibrahimovic (44e sp, 46e)

Victorieuse 2-0 à Cagliari, la Juventus Turin a décroché son 28e titre de championne d'Italie. Car dans le même temps, l'AC Milan s'est incliné face à l'Inter (4-2), avec notamment un triplé de Milito.

L’Inter faiseur de rois

Ce fut un match épique. Coups de tonnerre, orages, pluie de buts, la tempête de Shakespeare.  Dès le quart d’heure de jeu, premier coup de canon, sans semonce, de Milito. Le « Prince » reprend élégamment une remise de Samuel consécutive à un coup franc de Sneijder. L’Inter est lancé, l’Inter séduit et malgré un malus de possession, l’Inter domine. Milan attendra le meilleur moment pour revenir. Julio César est accusé d'avoir déséquilibré Boateng dans la surface en sortant dans ses pieds. Ibrahimovic transforme le pénalty juste avant le repos. 1-1 à la pause, mais la Juve a ouvert le score à Cagliari. Et Milan reste perdant.

Mais Milan n’en reste pas là. Alors qu'on joue depuis 30 secondes en seconde période, le club visiteur s'aventure dans le camp adverse. Sur une passe vers l'avant, Boateng laisse passer entre ses jambes pour Zlatan. Ce dernier pénètre dans la surface et pique victorieusement son ballon par-dessus Amélia.1-2. Dans cette ambiance délétère, Milan espère.

Dans « La Tempête » de Shakespeare, Prospéro, Duc de Milan, est exilé et déchu par son frère. Le destin des Rossoneri sera analogue. L’ouragan se nomme Milito. 52e minute, Abate le retient par les épaules. Il se fait justice lui-même en accrochant la lucarne gauche sur pénalty. 2-2. Le début de la fin, le début de la faim de l’Argentin qui ne sera rassasié qu’après un 3e but sur pénalty dont il est encore à l’origine, puisque c’est sur sa tête que Nesta met sa main. 3-2 (79e), l’Inter passe devant, Maicon passe par là et déclenche la foudre dans l’ambiance électrique de San Siro. Une frappe de loin, mais surtout de nulle part, qui vient déchirer la lucarne opposée (87e). L’Inter gère et joue la passe à dix, alors que pour Milan, c’est l’impasse à dix. C’est la fin, la tempête se calme enfin, mais il pleut toujours sur les rêves milanais.




Classement et résultats

Relatifs

From the web