thumbnail Bonjour,
Direct

Coppa Italia

  • 18 décembre 2012
  • • 21:00
  • • Stadio Giuseppe Meazza, Milano
  • • Spectateurs: 11840
2
FIN
0

ITA - L’Inter sans surprise

ITA - L’Inter sans surprise

Getty Images

L’Inter de Milan s’est qualifiée pour les quarts de finale de Coupe d’Italie grâce à sa victoire 2-0 sur la faible Hellas Vérone, club de Serie B.

Coppa Italia - Huitième de finale

Inter - Hellas Vérone : 2-0

Buts : Cassano (50e), Guarin (54e)

Après avoir perdu  dans les dernières minutes face à la Lazio, l’Inter voulait se rassurer en battant l’autre club de la ville de Vérone. Pas le Chievo de Pellissier, mais l’Hellas de Bacinovic, pour les connaisseurs.

Et malgré ses aspects de match amical, cette rencontre de milieu de semaine a surpris son monde. Un rythme emballant, une équipe de Vérone qui ne s’est absolument pas contenté de son statut de victime expiatoire et une Inter qui a dû jouer pour gagner. En effet, Vérone pratique un beau football et inquiète l’Inter dans les premières minutes du match. Il faut quelques temps pour que les nerazzuri mettent le pied sur le ballon et fassent tourner. C’est d’ailleurs l’attaquant Cacia qui effleure le poteau après 23 minutes. Le joueur de Vérone contrôle, se défait de Chivu et frôle le poteau. Premier frisson. Le second arrivera par Cassano qui sur coup franc envoie le ballon juste à côté.

La seconde période s’emballe, et l’Inter trouve finalement l’ouverture grâce à l’enfant de Bari, Antonio Cassano, qui lancé par Guarin, trompe le gardien de Vérone. Les intéristes doubleront le score sur un coup franc assez chanceux de Guarin, encore lui. Le colombien envoie une mine sur le mur, le ballon, contré, vient mourir dans la lucarne opposé. 2-0. 

Palacio dans les cages

La fin de match est  intense, Vérone pousse, et sur une nouvelle frappe de Cacia, Castellazzi, le gardien intériste, se blesse à l’épaule. Les trois changements ont été fait, c’est donc un joueur qui va devoir être le dernier rempart. C’est Palacio qui s’y colle, Vérone a dix minutes pour tromper l’attaquant argentin, mais le bloc intériste défend bien son attaquant, Palacio se permettant même un arrêt spectaculaire en fin de match. L'Inter empoche une qualification qui leur permet de passer en quarts de finale où ils rencontreront Naples ou Bologne.

Relatifs

From the web