thumbnail Bonjour,
Direct

UEFA Europa League

  • 23 août 2012
  • • 19:00
  • • Bolshaya Sportivnaya Arena, Tiraspol
  • Arbitre: S. Kever
  • • Spectateurs: 11770
1
FIN
2

Ligue Europa - Marseille fait le travail

Ligue Europa - Marseille fait le travail

Panoramic

Grâce à deux réalisations de Jordan Ayew, l’OM s’est imposé lors de son barrage aller de la Ligue Europa chez les Moldaves de Tiraspol (2-1).

Barrage aller de la Ligue Europa :
Sheriff Tiraspol – Olympique de Marseille : 1-2
Buts :  Pajovic (27e) ; J. Ayew (18e, 53e)

Malgré un quotidien mouvementé avec ces rumeurs continuelles de départs et arrivées, l’Olympique de Marseille continue à assurer sur le rectangle vert. L’équipe olympienne s’est adjugée ce jeudi son quatrième succès consécutif, toutes compétitions confondues. Un succès qu’elle est allée chercher en Transnistrie à l’occasion des barrages aller de la Ligue Europa. Face aux Moldaves de Sheriff Tiraspol, les hommes d’Elie Baup n’ont pas eu trop de mal à prolonger leur belle dynamique. Chaque joueur s’est donné à fond, même ceux qui ont des envies d’ailleurs, à l’instar de Jordan Ayew. Le Ghanéen a été le grand héros de ce match avec deux buts marqués. Ses premiers sur la scène continentale.

Mandanda a été décisif

Même orphelin de son frère André, blessé, Jordan Ayew a sorti une grande prestation dans un contexte qui n’était pourtant pas facile. Au milieu de grands défenseurs adverses, il a su tirer son épingle du jeu en jouant en première intention et avec pas mal d’agressivité. Cela lui a valu un jaune, mais cela lui a aussi permis de faire trembler les filets adverses.  Sa première banderille, il l’a planta dès la 18e minute du jeu. A la suite d’une belle séquence collective, il arma une jolie volée à l’entrée de la surface qui ne pouvait que faire mouche. Il a matérialisé le bon début de match des Olympiens. Chose que n’a pas su faire André-Pierre Gignac, quelques instants plus tard. L’ex Toulousain trouva le petit filet sur une remise de Valbuena (9e).

A 1-0, l’OM s’est un peu endormi sur ses lauriers. L’équipe locale en profita pour recoller à la marque avant la demi-heure du jeu. A la suite d’un corner, bêtement concédé, Pajovic exploita un marquage laxiste de Fanni pour venir placer une tête imparable. Une égalisation qui a donné des ailes aux Moldaves, en même temps qu’elle a refroidi les ardeurs des Phocéens. Ces derniers eurent alors du mal à boucler leur première période. Il a fallu qu’Elie Baup les rappelle à l’ordre à la pause pour qu’Amalfitano et ses coéquipiers retrouvent de l’ambition dans leur jeu. Le début de seconde période les a ainsi vus se retrousser les manches et repartir de l’avant. Un réveil qui se concétisa par un deuxième but, signée…Ayew.

A la suite d’un corner, Gignac catapulta le ballon dans la surface. D’une déviation de la tête, Mbia parvint à servir l’ailier ghanéen. Ce dernier n’avait alors qu’à conclure. Cela faisait 2-1 et on crut les Moldaves partis pour se rebeller une deuxième fois. Il n’en a rien arrêté. A court de munitions et surtout d’atouts en attaque, les locaux sont restés derrière en attente d’un contre exploitable. Cela n’a rien donné jusqu’à la dernière minute du match. Un mauvais placement de Morel sur son flanc permit à Balima de centrer dans la surface. Le remplaçant Pascenco surgit au second poteau et le ballon aurait fini dans les filets sans l’intervention miraculeuse de Steve Mandanda. Le capitaine olympien éloigna le cuir juste sur la ligne, préservant la victoire de son équipe. Une victoire qu’il faudra confirmer au match retour au Vélodrome.

A lire aussi :

Tout sur la Ligue Europa

Relatifs

From the web