thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 21 novembre 2012
  • • 20:45
  • • NSK Olimpijs'kyj, Kyiv (Kiev)
  • Arbitre: W. Stark
  • • Spectateurs: 36712
0
FIN
2

LdC - Mission accomplie pour le PSG

LdC - Mission accomplie pour le PSG

Gettyimages

En gérant parfaitement ses temps forts et faibles, le PSG a dominé Kiev (2-0), ce mercredi. Un succès qui le qualifie pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

5e journée de Ligue des Champions – Groupe A
Dynamo Kiev – Paris SG : 0-2
Buts : Lavezzi (45e, 52e)

Le PSG verra bel et bien les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. L’objectif minimal déclaré a été assuré dès la 5e journée de la phase des poules suite à un voyage victorieux, ce mercredi, à Kiev. Contre le Dynamo d’Oleg Blokhine, l’équipe francilienne ne s’est pas montrée particulièrement souveraine. Par moments, elle a même pas mal souffert face à son opposant du jour, mais hermétique durant ses temps faibles, elle n’a pas craqué. Et pour assurer la victoire, sa quatrième en cinq rencontres, elle s’en est remise à Ezequiel Lavezzi. L’ex Napolitain a signé ses deux premiers buts sous les couleurs du club. Grâce à lui, Paris peut même espérer finir en tête de sa poule. Pour cela, il devra dominer Porto, dans quinze jours au Parc des Princes.

Le Dynamo Kiev méritait mieux

Après le décevant match contre Rennes (1-2), Carlo Ancelotti avait promis du changement. Personne n’a pu alors le personnifier à ce moment-là, mais il a été particulièrement apparent à la lecture du onze de départ ce mercredi. Pour contrer Kiev, le technicien italien a décidé d’aligner une nouvelle équipe, dans laquelle ne figurait qu’un seul Français, Blaise Matuidi. Une petite révolution, mais qui n’a pas apporté les fruits escomptés. Du moins, pas immédiatement. La première demi-heure du match a vu ses joueurs souffrir énormément face à un adversaire très conquérant. Jouant trop bas et incapables de bien sortir le ballon, les Franciliens ont donné l’impression de refaire la même copiée que celle livrée face à Porto. Heureusement pour eux, les Ukrainiens n’ont pas su profiter de ce gros passage à vide. A l’instar notamment de Gusev, qui a raté deux belles occasions (22e et 25e) et de Khacheridi, dont la tête à bout portant a été parfaitement sortie par Sirigu (25e).

Le temps qui s’écoulait ne paraissait pas vraiment arranger les affaires parisiennes. A l’image d’un Marco Verratti toujours aussi imprudent en phase défensive, le club de la capitale ne dégageait pas la sérénité nécessaire. En ces circonstances, seul un coup d’éclat pouvait remettre les Franciliens sur les bons rails. Et il s’est produit. A une minute de la pause, un service en profondeur sublime signé…Verratti, profita à Lavezzi. L’ailier argentin combina avec Ibrahimovic pour ensuite s’en aller battre le gardien adverse d’un très beau piqué. Ca faisait 1-0 juste avant la pause. Un scénario idéal auquel le PSG n’y pensait certainement même pas. Au regard de ce qu’ils proposaient comme production, ils s’estimaient déjà heureux d’entrer aux vestiaires avec un score de parité.

Chanceux donc durant le premier acte du jeu, les hommes d’Ancelotti l’ont été encore plus en tout début du second. 7 minutes après la reprise, Lavezzi, vigilant aux avant-postes, profitait d’une passe en retrait catastrophique de Khacheridi pour son portier. "El Pocho" s’offrait tranquillement un doublé et assurait le break. Sans jamais avoir vraiment donné l’impression de maitriser son sujet, le PSG avait accompli le plus dur de son travail. Il ne restait alors plus qu’à gérer. Il l'a fait. Non, sans mal, mais cela a permis à Salvatore Sirigu de faire étalage de sa classe. Le dernier rempart italien est intervenu brillement sur une frappe déviée de Dudu (58e) et une autre de Veloso (62e). D’autres orages étaient pressentis pour la fin de match, mais le vice-champion de France a su les éviter en se montrant concentré et appliqué à mesure que le coup de sifflet final approchait. De belles satisfactions collectives, qui peuvent faire oublier la leçon bretonne prise le week-end dernier.

Résultats et classement de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web