thumbnail Bonjour,
Direct

Championnat Européen

  • 14 juin 2012
  • • 20:45
  • • PGE Arena Gdańsk, Gdańsk
  • Arbitre: Pedro Proença
  • • Spectateurs: 39150
4
FIN
0

Euro 2012 - L’Espagne terrasse l’Eire

Euro 2012 - L’Espagne terrasse l’Eire

Getty Images

Touchés dans leur orgueil après le nul contre l’Italie, les Espagnols se sont vengés sur l’Eire. Grâce notamment à un doublé de Torres, ils l’ont emporté sur le score de 4-0.

Euro 2012 – Groupe C
Espagne - Eire : 4-0
Buts : Torres (4e, 70e), Silva (49e), Fabregas (83e)

L'Espagne, championne du monde et d'Europe en titre, affrontait ce soir l'Irlande pour le compte de la deuxième journée du groupe C de la phase finale de l'Euro 2012 à Gdansk. Remplaçant dimanche face à l’Italie (1-1), Fernando Torres a démarré  titulaire à la pointe de l'attaque espagnole au détriment de Cesc Fabregas, pourtant buteur contre les Transalpins. Adieu faux neuf, place  à la vraie pointe et le moins que l’on puisse dire c’est que Del Bosque a été inspiré.

Torres fait parler la poudre

Servi à l'entrée de la surface dans l'axe, David Silva se fait contrer par Dunne. Torres récupère le ballon dans les pieds du défenseur, s'excentre côté droit dans la surface et marque d'une frappe croisée puissante du droit à mi-hauteur. L’Espagne mène dès la 4e minute et le match est lancé. Et bien lancé. En effet, Torres s’offrira même le luxe de rater le doublé 4 minutes plus tard d’une frappe sans contrôle sur une remise d’Arbeloa consécutive à un service de Xavi. L'Irlande est au supplice, Torres est véritable poison pour la défense irlandaise, mais l'Espagne abuse de ses séquences de passes à dix sous les "Olé" chambreurs des supporters ibériques.

A la pause, l'Irlande peut s'estimer heureuse de retourner au vestiaire avec un seul but de retard. L'Espagne a surclassé son adversaire, le privant de ballon pendant la majorité de la première période, mais a manqué de réalisme pour - au moins - doubler le score. Mais la chance des Verts ne leur évitera pas de rompre avec un but signé David Silva dès la 49e. Given repousse une frappe excentrée d'Iniesta sur le Mancunien au point de penalty, lequel parvient à mystifier trois joueurs irlandais avant d'ajuster le gardien sur sa droite d'un plat du pied gauche. C’était prévisible. Les 72% de possession ne mentaient pas et ont fini par payer.

L’Espagne fait suffoquer l’Eire

Given, le vétéran Irlandais, aura repoussé moult frappes (comme celle de Xavi à la 65e minute), mais n’aura guère repoussé l’échéance bien longtemps. Et l’Irlande a passé son temps à souffrir. Notamment quand Torres y est allé de son doublé (70e) avant de sortir (74e), acclamé par les fans. Casillas brillera à la 75e minute mais ce sera tout pour les velléités offensives des Irlandais, fort peu belliqueux ce soir et qui encaisseront encore cette fois par Fabregas d’une frappe croisée du droit suite à un corner (4-0, 84e).

Vrai buteur, faux neuf… une chose est sûre, l’Espagne a signé une authentique victoire face à l’Irlande et profite du nul entre italiens et croates plus tôt dans la soirée (1-1) pour prendre le large dans le groupe et imprimer son match de croisière. L’Eire, pour sa part, a passé son temps à suffoquer.

Résultats et classement de l’Euro 2012

Relatifs

From the web