thumbnail Bonjour,
Direct

Championnat Européen

  • 17 juin 2012
  • • 20:45
  • • L'viv Arena, L'viv
  • Arbitre: Carlos Velasco Carballo
  • • Spectateurs: 32990
1
FIN
2

Euro 2012 - L'Allemagne finit en beauté

Euro 2012 - L'Allemagne finit en beauté

Getty

La Mannschaft s'est imposée face au Danemark lors de son dernier match de groupe (1-2), et a assuré la première place pour les quarts de finale de l'Euro.

Euro 2012 – Groupe B

Danemark – Pologne :
1-2
Buts : Krohn-Dehli (24e) - Podolski (19e), Bender (80e)


Pas encore qualifié malgré ses deux victoires face au Portugal (1-0) et aux Pays-Bas (1-0), L'Allemagne de Joachim Low a tout de même continué sur sa lancé ce dimanche et battu le Danemark afin d'assurer la première place du groupe B. Sur la pelouse de l'Arena Lviv, les coéquipiers de Mario Gomez terminent la phase de groupe invaincus et ont bien renforcé leur statut de favori. Pour le Danemark, qui avait besoin d'une victoire ou d'un faux pas du Portugal face au Pays-Bas, l'aventure est terminé.

 

Un visage de favori

L'Allemagne termine bien premier du groupe de la mort. Les vice champion d'Europe qui ont assumé leur statut de favori durant toute la phase de groupe, ont réalisé un parcours sans faute en s'imposant face aux autres équipes du groupe, Les Pays-Bas (2-1), le Portugal (1-0) et le Danemark (1-2). En vérité, les joueurs de Joachim Low ont globalement contrôlé la partie et multiplié les opportunités. Muller, positionné sur l'aile droite comme à son habitude, a été le premier en mesure d'ouvrir le score durant le premier quart d'heure, mais Andersen s'est superbement imposé (6e). Malgré ça, le Danemark a souffert du rythme imposé par l'Allemagne et sans surprise, c'est l'un des meilleurs buteurs de la Maanschaft, Lukas Podolski, qui a fini par trouver le chemin des filets (19e). L'ailier allemand qui s'est engagé avec Arsenal a profité d'un bon service de Muller pour inscrire son 44eme but (!) en 100 sélections alors qu'il vient à peine de fêter ses 27 ans.

 

Une révolte

Après la joie allemande, c'est toutefois la révolte danoise qui s'est manifesté et Krohn-Dehli a profité des errances défensives de la Manschaft pour mettre les deux équipes à niveau sur un coup de pied arrêté (24e). De quoi donner de l'espoir à son équipe et quelques maux de têtes à Joachim Low, qui ne sera certainement pas satisfait du comportement de son équipe sur ces phases arrêtées. Surtout lorsque l'on sait que les aigles retrouveront la Grèce en quart de finale, véritable experte des ballons divisés et coup de pied arrêtés. Les Danois ont bien tenté de marquer ce petit but synonyme d'espoir et de qualification, mais les quelques contres attaques amorcées ont bien été déjoué et ce soir, la paire Schweinsteiger Khedira n'a laissé que des miettes au milieu de terrain.

 

La bonne attitude

Le point de satisfaction supplémentaire pour Joachim Low, résidera aussi dans la capacité de réaction de son équipe. Car malgré le danger d'un score nul (un but du Danemark aurait éliminé l'Allemagne), l'équipe n'a jamais perdu son sans froid. Mieux, elle n'a jamais cessé d'attaquer, et après plusieurs tentatives infructueuses de Khedira, Ozil, Gomez et Muller, c'est finalement Bender, venu remplacer Boateng suspendu pour ce match, qui a permis à son équipe de sceller une troisième victoire en 3 match (80e). Un but marqué à toute vitesse, avec une remontée de balle exceptionnelle et un mouvement collectif irrésistible pour le Danemark qui prenait de plus en plus de risque dans la partie. Malgré les difficultés et le groupe, l'Allemagne sort largement renforcée. Coté Danemark, l'aventure est terminée.

 

 




Résultats et classements de l’Euro 2012

Relatifs

From the web