thumbnail Bonjour,
Direct

Serie A

  • 3 février 2013
  • • 12:30
  • • Stadio Marc'Antonio Bentegodi, Verona
  • Arbitre: M. Bergonzi
  • • Spectateurs: 9500
1
FIN
2

ITA - La Juve en souffrant

ITA - La Juve en souffrant

Getty Images

Sur le terrain du Chievo Vérone, la Juventus, sans Anelka, laissé sur le banc, a renoué difficilement avec la victoire en Serie A (2-1).

23e journée de Serie A :
Chievo Vérone – Juventus : 1-2
Buts : Théreau (52e); Matri (10e), Lichtsteiner (42e)

Très attendu pour son retour en Europe, Nicolas Anelka n’a pas été en mesure cet après-midi d’honorer sa première apparition sous le maillot de la Juventus. Il était prévu qu’il puisse jouer quelques minutes mais le contexte ne s’y est finalement pas prêté pour que l'ex international tricolore fasse ses débuts avec la Vieille Dame. Et pour cause ; sur le terrain du Chievo, sa nouvelle formation a souffert pour glaner les trois points mis en jeu. Au terme d’un match relativement équilibré, elle ne s’est imposée que sur la plus courte des marges (2-1). La faute principalement à un Français, en la personne de Cyril Théreau. Ce dernier avait relancé son équipe en début de seconde période, lui permettant d’espérer le match. Mais ce fut en vain finalement.

La Juve n’a pas forcé son talent

On jouait la 52e minute de jeu lorsque l’ex sociétaire d’Angers a scoré. Sur ce qui était sa première occasion de la partie, il a placé une frappe soudaine à l’entrée de la surface, ne laissant aucune chance à Gianluigi Buffon. Un but, plus ou moins, mérité pour le Chievo, qui s’est montré séduisant en première mi-temps malgré deux buts concédés. Les locaux auraient pu notamment scorer à la 24e minute, si le dernier rempart bianconero ne s’était pas interposé sur une tentative de Paloschi. Le score n’était alors que d’un but à zéro pour les visiteurs, et si c’était allé au fond la rencontre aurait pu être encore plus compliquée pour les Piémontais.

Sans victoire en Serie A depuis le 19 janvier dernier, la Juve s’est donc quelque peu reposée sur son bon début de match, matérialisée par une ouverture du score rapide, signée Alessandro Matri (10e). L’international italien trouvait la faille d’une remarquable volée suite à un centre d’Arturo Vidal. Le Chilien aurait pu, lui aussi, marquer à la 29e, mais sa frappe, bien exécutée, fut contrée par la défense adverse. Même bousculée par son adversaire du jour, l’équipe d’Antonio Conte a réussi à doubler la mise au meilleur moment du match. Juste avant la pause, le Suisse Lichtesteiner breakait d’un tir du gauche après une remise d’une talonnade de Giovinco (42e). Battu sur le coup, Puggioni, le portier de Chievo, n’a plus eu grand-chose à faire dans ce match.

Résultats et classement de la Serie A

Relatifs

From the web