thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 19 septembre 2012
  • • 20:45
  • • Stamford Bridge, London
  • Arbitre: Pedro Proença
  • • Spectateurs: 40918
2
FIN
2

LdC - La Juve accroche Chelsea

LdC - La Juve accroche Chelsea

Getty Images

Menée 2 à 0 suite à un double d’Oscar, la Juventus de Turin est parvenue à obtenir le nul sur le terrain du champion d’Europe, Chelsea, pour son grand retour en C1 (2-2).

Groupe E de la Ligue des Champions
Chelsea – Juventus : 2-2
Buts : Oscar (31e, 33e) ; Vidal (38e), Quagliarella (80e)

Elle commençait à nous manquer cette Vielle Dame sur la scène européenne, on avait hâte de voir cette équipe valeureuse, ambitieuse et séduisante le mardi et mercredi . Et il faut dire, qu'on a pas été déçu ce soir de sa prestation face au tenant du titre Chelsea. Ni au terme de rendement, ni au terme de suspense, ni au terme de spectacle. Ce fut un prolongement de la belle soirée d'hier que City et Real Madrid ont signé des deux mains. Les spectateurs de Stamford Bridge seront peut-être moins heureux à la sortie du stade que leurs homologues de Santiago Bernabeu, mais ils ne sont pas moins épatés. C'est en partie grâce à l'incroyable mental des Turinois et de leurs envies que le suspense a durer 90 minutes.

Une pépite nommée Oscar

Malgré un début de match convaincant, la Juventus n'a pas su contenir les assauts de Chelsea plus d'une demi-heure, en grosse partie à cause du talent individuel que contient le club londonien. N attendait plutôt Hazard pour allumer la mèche et contourner la solide défense de la Vielle Dame batie autour de Bonucci et Barzagli mais c'est le brésilien Oscar qui a fait explosé le stade grâce à un deux buts fantastiques à une minute d'intervalle. Il décoche une frappe en première intention à 20 mètres sur un service de Hazard, le ballon heurte Bonucci, et la trajectoire surprend Buffon (1-0, 31e). Les joueurs turinois ont à peine eu le temps de reprendre leurs souffles qu'Oscar tente un deuxième coup de génie en enveloppant une superbe frappe dans la lucarne après un service d'Ashley Cole, toujours à l'extérieur de la surface (2-0). Le stade est en furie, Oscar est sur un nuage, mais Chelsea n'est toujours pas à l'abri.



La faute bien sur à cette talentueuse équipe de la Juventus qui a développé la saison passée des capacités mentales qui faisait sa gloire jadis. L'handicap de deux buts n'est pas insurmontable quand on a des pépites nommées Vucinic, Vidal, Pirlo et Giovinco dans son camp. Suite à une une-deux avec Marchisio à l'entrée de la surface, le chilien Vidal enchaîne rapidement d'une frappe sèche qui ne laisse aucune chance à Buffon (38e, 2-1). Un but qui rappella aux joueurs de Di Matteo qui rien n'est encore fait et que la seconde mi-temps risquait d'être pénible pour ses défenseurs. Elle l'était effectivement mais plutôt dans la deuxième partie. Les rentrées de Quagliarella et d'Isla contribuèrent à une meilleure fluidité dans le jeu piémontais après une grosse période de domination de Chelsea.

La Vielle Dame a des ressources

Grâce à une seconde offrande de Marchisio, cette fois dans la profondeur, Quagliarella se retrouva seul devant Cech, et poussa le cuir entre les jambes du portier tchèque pour remettre les pendules à l'heure (2-2, 80e). Une égalisation méritée qui s'est faite désirée et que les spectateurs ne voyaient plus venir. Et ça aurait pu être pire pour eux, si le même Quagliarella avait fait preuve de plus de réalisme en décochant une superbe frappe sur la transversale à deux minutes de la fin. Un troisième but aurait été un peu moins équitable compte de la physionomie du match, mais il aurait parfaitement récompensé le mental des visiteurs. Un petit point pour chacun, mais un grand match pour les spectateurs, on en salive déjà à l'idée de revoir ces deux équipes qui ont abandonné leur style défensif au détriment d'un jeu beaucoup plus attrayant.

Résultats et classements de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web