thumbnail Bonjour,
Direct

Premier League

  • 26 décembre 2011
  • • 14:00
  • • Stamford Bridge, London
  • Arbitre: K. Friend
  • • Spectateurs: 41548
1
FIN
1

ANG - Chelsea rate le coche

ANG - Chelsea rate le coche

Getty Images

Alors qu'il pouvait monter sur le podium de Premier League, Chelsea n'a pris que le point du nul, à domicile, face à Fulham (1-1).

La 18e journée de Premier League

Chelsea - Fulham : 1-1
Buts :
Mata (47e) - Dempsey (56e)

Une occasion en or. Voilà ce qui attendait Chelsea ce lundi pour le Boxing Day. S'offrir un joli cadeau de Noël avec une troisième place en cas de victoire. Au lieu de cela, les Blues restent au pied de ce podium, avec 34 points et deux matchs d'avance sur leur prédecesseur, Tottenham (35 points). Pire, en ne gagnant pas face à Fulham (1-1), les hommes de Villas-Boas prêtent le flanc à Arsenal. En cas de victoire des Gunners mardi, face aux Wolves, ces derniers passeraient devant. Et pourtant, Chelsea n'a pas manqué de pousser et de faire le forcing pour marquer... mais en deuxième période. En somme, la révolution a sonné un peu trop tardivement pour que les choses tournent en la faveur des Blues.

Chelsea domine, Fulham est dangereux

Car en première période, si Chelsea donnait un sentiment latent de domination, c'est bien Fulham qui a été le plus dangereux. Manquant beaucoup trop de mouvements à l'avant, les Blues s'en sont beaucoup remis aux frappes de loin (17e, 19e, 33e, 44e), si on oublie cette frappe en déséquilibre à bout portant de Fernando Torres, servi au point de pénalty (15e). On a ainsi beaucoup vu, en première période, les joueurs de Chelsea faire tourner la balle et ne pas mettre assez de rythme pour prendre à revers cette équipe de Fulham.

Quant aux visiteurs donc, ils n'avaient peut-être pas le monopole du jeu, mais plutôt celui des belles occasions. Cech a ainsi dû s'employer sur une frappe flottante de Clint Dempsey, décidément toujours la botte plus tout à fait secrète des Cottagers (8e), alors qu'Orlando a raté de peu le cadre sur une tête (14e) ou que Moussa Dembelé a un peu trop croisé sa frappe (25e). Après 45 minutes de jeu, Fulham tenait son point à Stamford Bridge et le méritait. Mieux, il aurait pu ouvrir la marque, sans que cela soit tout à fait immérité.

Un réveil trop tardif

La donne a cependant totalement changé au retour des vestiaires. Chelsea, peut-être tancé par son entraîneur dans les vestiaires, a repris la rencontre tambour-battant. Pas le temps de respirer et de sortir de sa moitié de terrain que Fulham se prenait un but, par Mata, profitant du bon travail de Torres dos au but (1-0, 47e). Mais il en fallait visiblement plus pour troubler les Cottagers, qui se sont rapidement remis en selle. On les a crus incapables de revenir vite, surtout face à une défense londonienne bien en place, où ils avaient tendance à s'engluer... c'était bien mal connaître le club. Même pas dix minutes après le but de Mata, c'est Dempsey qui lui a répondu, se jetant sur un centre de Ruiz (1-1, 56e).

Manque de vigilance ou de concentration, toujours est-il que Chelsea, qui pensait peut-être avoir fait le plus dur, devait alors tout recommencer depuis le début. Et après un peu de difficultés à retrouver de la maîtrise, celle-ci est progressivement devenue totale. L'entrée de Malouda notamment a fait du bien et a apporté du mouvement, tout comme celle de Drogba. Mais malgré un siège en bonne et dûe forme de la moitié de terrain adverse, puis de la surface adverse, rien n'est rentré. La faute à un certain Stockdal qui n'a rien laissé passé (65e, 87e, 90e+2). Au classement, l'opération n'est pas bonne pour les Cottagers, mais pour le moral, elle est excellente tant ils ont réussi à tenir face à des Blues déchaînés... un peu trop tard.

Le film du match

Résultats et classement de Premier League

Relatifs