Chelsea-Burnley 2-3, démarrage à l'envers pour le champion
Plombés par l'expulsion de Cahill dès le premier quart d'heure, les Blues ont essuyé une douloureuse défaite pour leur entrée en championnat.

1e journée de Premier League
Chelsea-Burnley : 2-3
Buts :
Morata (69e), David Luiz (88e) ; Vokes (24e, 43e), S. Ward (39e)

Si la première sortie de la saison augure ce que sera le reste de l'exercice alors Chelsea peut craindre une campagne 2017/18 calamiteuse. Le champion d'Angleterre a connu une vraie débâcle à l'occasion de son duel contre Burnley, ce samedi pour le compte de la 1e journée du championnat. Devant son public de Stamford Bridge, l'équipe d'Antonio Conte s'est totalement liquéfiée, livrant une mi-temps indigne d'un tenant du titre. Il y a bien eu une réaction après mais le retard accusé était trop important pour revenir au score. Un match sans qu'il faudra vite effacer pour N'Golo Kanté et ses coéquipiers.

Les Reds accrochés malgré un Salah déjà décisif

Lors des 45 premières minutes, rien n'a donc fonctionné dans le bon sens pour les Blues mais cette performance manquée est due en grande partie à un fait de jeu en tout début de partie. Alors que le premier quart d'heure de jeu ne s'était pas encore écoulé, Gary Cahill voyait rouge pour un tacle sur un adversaire. L'intervention de l'international anglais n'était pas excessivement violente mais l'arbitre, Mr Pawson, a jugé qu'elle méritait l'expulsion. Pour sa première en tant que capitaine, le défenseur central ne pouvait pas redouter pire comme sortie.

L'article continue ci-dessous

La belle entrée de Morata

En infériorité numérique, Chelsea a alors commencé à prendre l'eau de toute part. Même si son manager a fait entrer un défenseur supplémentaire (Christensen), ce fut l'opération porte ouvertes. Sam Vokes, l'attaquant gallois, s'est donné à cœur joie pour signer un doublé (24e et 43e). Deux superbes réalisations sur des centres millimétrés venus de la droite. La première d'une reprise volée, et le second d'une tête décroisée. Entre-temps, l'Irlandais Stephen Ward fusillait également Thibaut Courtois d'une reprise du gauche imparable (39e). Une conclusion qui faisait suite à un action de jeu à une touche de balle avec ses partenaires. Qui a dit que les Clarets, ça ne se jouait pas bien au ballon ?

A 0-3, la messe était dite. Et il s'agissait pour Chelsea d'éviter une correction encore plus grande qui aurait été pénible pour le mental. Les Londoniens y sont parvenus. Ils ont même fait bien plus que cela puisqu'ils sont revenus à 2-3. Un sursaut qui porte l'empreinte d'Alvaro Morata. Entré à la place de Willian (69e), l'Espagnol a fait mouche sur son premier ballon touché avec une tête victorieuse. Il a été plus efficace que Marcos Alonso, dont les frappes de loin sont passées au-dessus (49e et 62e). Puis, à la 88e, l'ex-Madrilène offrait une passe décisive à David Luiz, suscitant l'espoir d'une égalisation tardive. Mais, de troisième but, il n'y en a pas eu. Avec deux hommes en moins, après l'expulsion de Cesc Fabregas (81e), Chelsea ne pouvait pas réaliser de miracle. 

Commentaires ()