thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 12 février 2013
  • • 20:45
  • • Celtic Park, Glasgow
  • Arbitre: Alberto Undiano Mallenco
  • • Spectateurs: 57917
0
FIN
3

LdC - Braquage à l'Italienne

LdC - Braquage à l'Italienne

Getty Images

Malgré la domination du Celtic, c'est bien la Juve qui l'a emporté (0-3) à Glasgow en 8e de finale aller de C1 et qui prend une option sur les quarts.

1/8e de finale aller de la Ligue des Champions :
Celtic Glasgow – Juventus :0-3
Buts : Matri 3e, Marchisio 77e, Vucinic 83e

Seule équipe à avoir fait chuter le Barça cette saison, en compagnie de la Real Sociedad, le Celtic Glasgow méritait, à coup sûr, une place dans le Top 16 européen. Maintenant qu'ils y sont, les Ecossais avaient l'espoir de jouer le rôle de trouble-fête. Sans aucune pression particulière sur leurs épaules, les hommes de Neil Lennon avaient au moins le droit de croire (encore) en leur étoile. Même si en face se dressait la redoutable Juventus Turin et son réalisme à l'Italienne.

Braquage à l’italienne

Sur une longue ouverture, le malheureux Ambrose se fait surprendre et laisse filer le ballon dans son dos pour Matri qui trompe ensuite Forster. Repoussé sur la ligne, le ballon est ensuite propulsé par Marchisio au fond des filets ! La réalisation sera attribuée à matri mais qu’importe, douche froide pour les nombreux pensionnaires de Celtic Park. Froide comme le réalisme à l’italienne.

C’est un peu l’histoire de ce match, le Celtic domine, se donne sans compter, et la Juve se contente d’attendre pour frapper là où ça fait mal comme à la 25e minute, quand Vucinic, mis en orbite, devance la sortie de Forster mais s'éloigne trop des cages et est contraint de centrer. Marchisio hérite du cuir et se fait contrer au moment de tirer. Le Celtic reste dangereux sur le jeu aérien comme sur ce retourné de Commons qui rase le montant droit de Buffon à la demi-heure de jeu mais les Turinois sont trop bien organisés. Il n'y a d’ailleurs pas un temps mort dans ce match et la pause arrive vite, très vite, trop vite pour le Celtic et ses chaleureux supporters toujours menés.

Le bras de fer continue

Le match reprend avec les mêmes acteurs, le même public et le même schéma, un atelier d’attaque-défense avec des duels rugueux au centre du pré. La Juve recule le Celtic avance… jusqu’aux abords du mur dressé par les Piémontais dans leurs 30 derniers mètres. Ambrose, fautif sur le premier but et fraichement débarqué de la CAN, mettra sa tête sur corner directement dans la niche de Buffon à l’heure de jeu (62e).

Quand une équipe domine stérilement assez longtemps, il y a de grandes chances qu’elle prenne un but en contre. Cette règle tactite du football a trouvé une nouvelel illustration à al 77e minute du match quand Padoin mise dans l'espace, plein axe, pour Matri qui dévie dans la profondeur vers Marchisio. Dans la surface, côté gauche, ce dernier évite le retour de Scott Brown et trompe Forster pour le deuxième but turinois. Vucinic marquera à nouveau à la 83e sur une nouvelle erreur grossière d’Ambrose. 3-0, l’affaire est dans le sac, la Juve, première formation italienne à s’imposer à Celtic Park, prend une très belle option sur les quarts de finale de la Ligue des champions., la Juve, première formation italienne à s’imposer à Celtic Park, prend une très belle option sur les demi-finales de la Ligue des champions.




Le tableau final de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web