thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 21 décembre 2012
  • • 20:45
  • • Stade Francis-Le Blé, Brest
  • Arbitre: S. Moreira
  • • Spectateurs: 14601
0
FIN
3

Ligue 1 - Paris conforte son rang

Ligue 1 - Paris conforte son rang

Gettyimages

De sortie à Brest, le PSG s’est assuré le succès qui lui permet de finir l’année en tête de la L1. Mais la victoire, acquise sur le score de 3-0, fut longue à se dessiner.

19e journée de Ligue 1 :
Brest – Paris SG : 0-2
Buts :  Ibrahimovic (55e), Gameiro (74e), Mendy (92e csc)

A moins d’un succès par onze buts d’écart de l’OL, samedi face à Nice, le PSG va passer les fêtes de fin d’année dans la position de leader de la Ligue 1. Et ce pour la deuxième fois de suite. Pour profiter de ce privilège honorifique, les Franciliens devaient l’emporter ce vendredi à Brest. C’est ce qu’ils ont fait, au gré notamment de quelques circonstances favorables. Incapables de forcer la décision à 11 contre 11, les joueurs de la capitale ont attendu l’expulsion d’Abdoulwahid Sissoko pour trouver la faille dans la défense adverse. Une fois de plus, c’est Zlatan Ibrahimovic qui a montré la voie à suivre en signant sa 18e réalisation de la saison. Après avoir sorti une multitude de parades, Alexis Thébaux, le gardien brestois, a fini par céder et la fin de match a vu le PSG s’offrir deux nouveaux buts et soigner ainsi son goal-average. De quoi passer de belles fêtes pour Carlo Ancelotti et ses protégés.

Thébaux a repoussé l’échéance

Avant de déboucher le champagne, le technicien italien ne manquera cependant pas de revenir sur ce qui n’a pas marché durant cette première période qui aura été stérile. Face à une formation finistérienne grandement renforcée derrière, avec une défense à cinq, son équipe n’a pas su se rendre le match facile en marquant rapidement. Les espaces dont ils ont eu dans les couloirs, les Franciliens n’ont pas su trop les exploiter. Les meilleures opportunités qu’ils ont eues avant la pause sont d’ailleurs toutes arrivées par l’axe. A la 22e, Thébaux signait un double arrêt devant Thiago Silva et Ibrahimovic. Quatre minutes plus tard, il neutralisait une tentative de Lavezzi et à la 39e c’est Pastore qui a vu sa frappe enroulée sortie par l’ancien gardien de Caen. Avant le coup de sifflet de l’arbitre, ce dernier s’illustrait une nouvelle fois en éloignant un puissant coup franc d’Ibra.

Devant les prouesses réussies par le dernier rempart, les locaux auraient pu croire à l’exploit à l’heure où ils rejoignaient les vestiaires. Mais, ils ne se faisaient pas trop d’illusions depuis qu’ils se sont retrouvés en infériorité numérique. En réalisant un tacle sur Lavezzi avec les deux pieds décollés, Abdulwahid Sissoko ne pouvait que s’attendre à un rouge. A la reprise, la question était seulement de savoir jusqu’à quand Brest va pouvoir tenir ? La réponse est survenue à la 55e. Laissé sans marquage dans la surface, Ibrahimovic finissait par faire trembler les filets, en poussant le ballon dans les buts vides suite à un centre de Jallet. Le plus dur étant alors fait, le PSG pouvait alors déstresser et ne plus trop se précipiter dans ses offensives. Brest, pour sa part, avait comme seule mission : fermer le verrou derrière et éviter une plus lourde défaite.

Malheureusement pour eux, et en dépit du soutien indélébile de leur public, les hommes de Chauvin ont craqué une deuxième fois à la 74e. Alors que quelques minutes plus tôt (66e), Mendy avait frôlé l’égalisation d’une frappe de loin, un grand moment d’attentisme de la défense brestoise profita à Gameiro, tout juste rentré en jeu, pour faire le break. « On a été trop naïfs sur ce coup » reconnaissait Thébaux après la partie. Naïfs et peut-être aussi éreintés après avoir fait tant d’efforts pour résister à l’armada parisienne.  Lors du temps additionnel, les Brestois essuyaient une troisième réalisation de la part de…Mendy. L’ancien du PSG eut le malheur de détourner dans ses buts le centre de Jallet. Le score final fut un peu trop sévère, mais il démontre que le courage ne suffit malheureusement pas pour faire face au talent.   

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web