thumbnail Bonjour,
Direct

Jeux Olympiques

  • 4 août 2012
  • • 18:00
  • • St. James' Park, Newcastle-upon-Tyne
  • Arbitre: F. Brych
  • • Spectateurs: 42166
3
FIN
2

JO - Le Brésil poursuit sa route

JO - Le Brésil poursuit sa route

Getty Images

Bien que mené à deux reprises, le Brésil a su éviter le piège hondurien, ce samedi en quarts de finale des Jeux Olympiques de Londres (3-2).

¼ de finale des Jeux Olympiques :
Brésil – Honduras : 3-2
Buts : Damiao (38e, 60e), Neymar (51e s.p.) ; M. Martinez (12e), Espinoza (48e)

Dans une enceinte Saint-James Park de Newcastle bien garnie, le Brésil de Mano Menezes n’a pas manqué à son devoir ce samedi à l’occasion de son quart de finale des JO. Après s’être extirpés aisément de leur groupe, les Auriverde ont pris la mesure du Honduras. Face à cette sélection d’Amérique centrale, tout n’a pas été facile pour Neymar et consorts, menés notamment à deux reprises au score, mais l’essentiel fut assuré. Par la grâce, entre autres, de Leandro Damiao, auteur d’un joli doublé, et aussi de Crisanto, qui leur aura facilité la tâche en se faisant expulser peu après la demi-heure du jeu.

Le Honduras s’est bien « battu »

Le défenseur hondurien a commis l’irréparable alors que sa sélection menait au score à la surprise générale. En effet, après que Mario Martinez ait donné l’avantage aux siens d’une volée qui a surpris toute l’arrière-garde de la Seleçao (12e, 1-0), Crisanto a taclé violemment Neymar alors qu’il n’y avait aucun danger de but. Le rouge s’imposait et c’était aussi l’avis de l’arbitre. En infériorité numérique, le Honduras se voyait immédiatement rejoindre à la marque. A la 38e, Damiao rétablissait la parité en exploitant un excellent travail de Hulk sur le côté droit. Ca faisait 1-1, et on croyait les Brésiliens partis pour faire cavalier seul dans ce match. C’était mal mesurer l’orgueil des Honduriens.

Alors qu’on les croyait au plus mal, les tombeurs de l’Espagne réussissaient l’exploit de mettre un deuxième but dès le retour des vestiaires. D’une jolie frappe croisée, après avoir échappé à la vigilance de ses opposants, Espinoza ravivait l’espoir de toute une nation. Des espoirs qui étaient finalement trop beaux pour être vrais. Dès la 51e, Neymar égalisait en convertissant un pénalty logiquement accordé, avant de servir Damiao pour la troisième but brésilien. Ce fut le coup de trop pour le Honduras, qui a ensuite lâché prise à l’image d’Espinoza qui a récolté un rouge à son tour au début du temps additionnel. Malgré cela, Figueroa et cie quittent ce tournoi olympique la tête haute. Le Brésil, pour sa part, s’invite pour la deuxième fois de suite en demis, avec l’objectif de faire mieux qu’en 2008 (médaillé de bronze).

Connectez-vous à notre page

et devenez fan. Le Meilleur de Goal.com vous est réservé

et tombera directement sur votre page.

Relatifs