thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 19 août 2012
  • • 17:00
  • • Stade Jacques Chaban-Delmas, Bordeaux
  • Arbitre: T. Chapron
  • • Spectateurs: 22163
1
FIN
0

Ligue 1 - Bordeaux dans la douleur

Ligue 1 - Bordeaux dans la douleur

Panoramic

Opposé à Rennes à domicile, Bordeaux a dû attendre le dernier quart d’heure pour prendre les devants et l’emporter (1-0). Les Girondins peuvent remercier Ludovic Obraniak.

2e journée de Ligue 1 :
Bordeaux – Rennes : 1-0
But : Obraniak (75e)

Plus rien n’arrête Bordeaux. Dans la lignée de sa belle fin de saison dernière, le club aquitain n’en finit plus d’aligner les victoires. Ce dimanche, les Girondins ont obtenu leur deuxième en autant de matches joués en Ligue 1 au détriment de Rennes (1-0). Un succès qui leur permet de rejoindre Lyon, Bastia et OM dans le club des équipes réalisant un sans-faute en ce début de championnat. De quoi préparer sereinement le retour sur la scène européenne, ce jeudi face à l’Etoile Rouge de Belgrade en Europa League.

Carrasso et Costil très en vue

Après avoir pris le dessus sur Evian (3-2) la semaine dernière, les hommes de Gillot se sont donc défaits du Stade Rennais. Pour cette première à Chaban-Delmas, Planus et compagnie ont quand même dû batailler fort pour glaner les points mis en jeu. Ce n’est d’ailleurs qu’à la 75e minute de jeu que le score a basculé en leur faveur. Au bout d’une longue domination stérile, l’homme fort de l’équipe, Ludovic Obraniak, réussissait à envoyer le cuir au fond des filets. Le Polonais eut la chance d’être bien placé sur un corner pour profiter d’une remise involontaire de Montano à la suite d’une frappe de Diabaté.

Ce but concédé était cruel pour les Bretons. Toutefois, la bande à Frédéric Antonetti ne pourra pas crier au vol. Sans la présence d’un excellent Costil dans les buts, ils auraient encaisser cette réalisation bien plus tôt. A la 20e minute par exemple, lorsque Henri Saivet hérita d’un pénalty suite à une faute de Boye sur Gouffran dans la surface. L’ex portier sedanais a su alors sortir le grand jeu pour préserver le 0-0. Il s’illustra aussi à la 71e en venant contrer Maurice-Belay qui s’était présenté seul face à lui. Des efforts admirables mais qui seront donc restés sans récompense.

Costil a brillé, mais son vis-à-vis du jour, Cédric Carrasso, ne fut pas en reste. Le gardien international a joué un grand rôle dans la victoire des siens. A son actif deux arrêts décisifs en première mi-temps sur des opportunités de Diallo (29e) et de Pajot (31e). Déterminant, il le fut encore plus après le but d’Obraniak. Sur un puissant tir de Montano (76e), puis sur une frappe à bout portant de Kana-Biyik dans le temps mort (94e), il fit parler la qualité de ses interventions pour valider le succès des Marine et Blanc. Un motif de satisfaction de plus pour ce Bordeaux à qui tout réussit en ce début de saison.

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs