thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 6 novembre 2011
  • • 21:00
  • • Stade Jacques Chaban-Delmas, Bordeaux
  • Arbitre: S. Lannoy
  • • Spectateurs: 29496
1
FIN
1

Ligue 1 - Bordeaux a muselé le PSG

Ligue 1 - Bordeaux a muselé le PSG

Panoramic

Bordeaux a tenu le nul face au PSG (1-1). Le club de la capitale, peu inspiré ce dimanche soir a perdu une belle occasion de s'envoler en tête.

Ligue 1 - 13e journée
Bordeaux  – PSG  : 1-1
Buts :
Gouffran (13e) - Sissoko (10e)

L'occasion était belle pour le PSG. Avec les nuls de Lille, Montpellier ou encore Rennes et les défaites de Lyon et de Toulouse, le club de la capitale pouvait creuser non pas un trou, mais un gouffre avec ses poursuivants. Mais les Parisiens ont raté l'occasion. Pire, ils n'ont jamais vraiment semblé en condition de le relever. En première mi-temps, ce sont des leaders de L1 amorphes que l'on a vus. En seconde, ils ont certes été un peu plus ambitieux et mobiles, ils n'ont pas réussi plus à apporter le danger devant les cages de Cédric Carrasso.

Paris réaliste, mais amorphe

Et pourtant, les visiteurs avaient pour une fois montré une qualité qui n'est pas leur première depuis le début de la saison : du réalisme. Dans un début du match un peu plus bordelais, les Parisiens ont marqué sur leur premier tir de la rencontre. Un corner détourné par Bodmer sur la tête de Sissoko qui a fait mouche (1-0, 10e) et voilà les Franciliens qui menaient sans véritablement avoir montré quoique ce soit. Mais l'équipe bordelaise, qui a souvent montré des signes de faiblesse et de fébrilité depuis le début de la saison, n'a pas pris le temps de douter cette fois-ci.

Trois minutes après l'ouverture du score parisienne, c'est Yoann Gouffran qui a marqué son troisième but en trois rencontres et a remis les pendules à l'heure d'une très jolie tête sur un centre de Trémoulinas (1-1, 13e). Le match avait commencé sous les meilleurs auspices. A peine un quart d'heure de jeu, déjà deux buts, on espérait alors voir une rencontre un peu folle. Il n'en a rien été. Parce que les Parisiens, comme on l'a dit plus haut, ont montré beaucoup de fatigue et un certain manque d'envie. Mais aussi et surtout parce que les Girondins ont parfaitement quadrillé le terrain et se sont placés très haut à la récupération tout en étant efficaces au milieu.

Bordeaux méritait mieux

Dans ces conditions, on est logiquement rentré aux vestiaires à 1-1, même si les Bordelais auraient pu (dû ?) prendre la tête. Mais Sirigu a sorti une frappe de Plasil (31e). La ronflante d'Antoine Kombouaré a dû être intéressante à la mi-temps puisque ses hommes sont revenus sur le terrain avec un peu plus de volonté et d'envie. Mais si cette fois les Parisiens ont joué plus haut et ont maîtrisé la balle, ils n'ont pas beaucoup plus réussi à être dangereux. Hormis sur coups de pieds arrêtés, et encore, ils n'ont pas inquiété la défense bordelaise outre-mesure.

Et le temps n'aidant pas, ils ont baissé de pied le dernier quart d'heure arrivant. En retard sur plusieurs actions, ils ont concédé plusieurs coups-francs. Il a encore fallu tout le talent de Sirigu pour écarter le danger venant de Ben Khalfallah ou de Plasil. Paris n'était pas à la fête ce soir, mais Bordeaux n'est pas encore assez à l'aise et en confiance pour en profiter...

Le Film du match

Résultats et classement de la Ligue 1

Relatifs

From the web