Bordeaux-Nantes 1-1, Bordeaux et Nantes se quittent dos à dos
Au terme d'une rencontre plaisante et riche en temps forts, Bordeaux et Nantes se sont quittés sur un résultat nul équitable (1-1).

8e journée de Ligue 1
Bordeaux-Nantes : 1-1
Buts :
Malcom (47e); Nakoulma (45e)

Respectivement 7e et 6e au classement de la Ligue 1, Bordeaux et Nantes s'affrontaient ce dimanche dans un duel de première moitié de tableau très prometteur. Ceux qui se sont rendus au Matmut Atlantique ou qui se sont installés devant leur poste de télévision n'ont pas eu à regretter leur choix. Les deux formations ont répondu aux attentes, en produisant des prestations convaincantes. Et c'est logiquement qu'elles se sont séparées sur un score de parité.

Pourquoi l'OM est plus vulnérable sans Luiz Gustavo

En première période, c'est le FC Nantes qui a été le plus séduisant, en imposant notamment un pressing haut à son adversaire du jour. Une initiative surprenante de la part de Ranieri. Les Canaris ont été récompensés pour cette audace. Juste avant la pause, Préjuce Nakoulma les mettait sur la voie du succès en trompant Benoit Costil d'une frappe croisée. Le Burkinabé faisait la différence en exploitant un ballon mal repoussé par le portier girondin après un tir de Touré.

L'article continue ci-dessous

Une fin de match décousue

Le FC Nantes devait ensuite tenir ce maigre avantage tout au long de la seconde période. Même si c'est la spécialité maison, ce but d'avance a été annulé dès le retour des vestiaires. À la 47e minute, les Aquitains revenaient à la marque grâce à leur joueur vedette, Malcom. Le Brésilien faisait parler sa technique, sa vitesse d'exécution et son sens de dribble en effaçant deux Nantais avant de conclure d'un tir croisé du gauche. Une belle action individuelle et qui avait succédé à une autre de Nicolas De Préville. L'ex-Lillois avait éliminé trois défenseurs sur le côté avant de servir son partenaire sur un plateau. 

A 1-1, les pendules étaient remises à l'heure. La décision aurait ensuite pu basculer d'un côté comme de l'autre. Les Nantais ont eu deux balles de but pour remporter la mise avec des tentatives de Leo Dubois (56e) et de Krhin (58e), mais aucune n'était cadrée. Quant aux Bordelais, ils ont buté sur un mur nommé Tatarusanu. Le dernier rempart roumain s'est opposé à des frappes de Mendy et de Cafu (81e) au prix de remarquables réflexes. Bordeaux aurait aussi pu bénéficier d'un pénalty à la 69e après un duel entre Malcom et deux nantais. Mais, l'arbitre n'a pas réagi. Une décision qui semblait juste.

Commentaires ()