thumbnail Bonjour,
Direct

Bundesliga

  • 9 février 2013
  • • 18:30
  • • Allianz-Arena, München
  • Arbitre: P. Gagelmann
  • • Spectateurs: 71000
4
FIN
0

ALL - Le Bayern étrille Schalke

ALL - Le Bayern étrille Schalke

Bongarts

Sur sa pelouse de l’Allianz Arena, le Bayern de Munich en a fait voir de toutes les couleurs à Schalke ce samedi, l’emportant sur le large score de 4 buts à 0.

21e journée de Bundesliga :
Bayern Munich – Schalke 04 : 4-0
Buts : Alaba (19e s.p., 51e), Schweinsteiger (32e), Gomez (63e)

Le Bayer Leverkusen et le Borussia Dortmund ayant fauté dans l’après-midi, le Bayern Munich avait la possibilité ce samedi soir de faire un nouveau pas important vers le titre de champion d’Allemagne. L’équipe de Jupp Heynckes devait pour cela prendre le meilleur sur Schalke devant son public de l’Allianz Arena. Pari réussi. Malgré les absences de Thomas Muller et de Mario Mandzukic, laissés au repos, les Bavarois n’ont eu aucun mal à faire valoir leur supériorité. Ils se sont même offert une véritable démonstration de force, avec une victoire par pas moins de quatre buts d’écart (4-0). Le héros de la rencontre aura été le jeune défenseur autrichien David Alaba, auteur de son tout premier doublé en Bundesliga.

Gomez fait oublier Mandzukic

Le brillant latéral a ouvert le score à la 19e minute sur pénalty. Un pénalty provoqué par le Français Franck Ribéry. Il a ensuite récidivé à la 51e minute. D’un plat du pied parfait, il mettait à profit une excellente passe en retrait de Mario Gomez. A l’origine de l’action c’est Arjen Robben qui avait fait la différence en débordant sur son flanc. Le score affichait alors 3-0, puisqu’entre-temps Bastian Schweinsteiger avait doublé la mise en faveur des siens. Absent mercredi au Stade de France lors du match contre les Bleus, l’international allemand démontrait qu’il s’est parfaitement remis de son léger physique en transformant avec brio un coup franc lointain (32e). Sa frappe enroulée n’a laissé aucune chance à son coéquipier en sélection, Timo Hildebrand.

Avec trois buts d’avance, les Munichois se sont quelque peu relâchés, avec le souci de ménager leurs efforts en vue des futures échéances. Tous à l’exception de Mario Gomez. Le chevronné avant-centre jouait gros en l’absence de l’autre Supermario. Dans la surface adverse, il a multiplié les efforts pour scorer et n’a pas baissé les bras jusqu’à parvenir à ses fins. Après des tentatives manquées à la 44e et à la 58e, il a trouvé le chemin des filets à la 63e. Son but, suite à une remise de Robben, n’est pas le plus difficile qu’il ait eu à mettre durant sa carrière, mais il va assurément l’aider pour la confiance. Ses coéquipiers aussi doivent avoir le moral au plus haut. A moins d’un cataclysme, on voit mal ce qui pourrait les empêcher de conquérir le prestigieux Bouclier en mai prochain.  

Résultats et classement de la Bundesliga

Relatifs

From the web