Barça - Sporting 2-0, le Barça sans forcer
Le Barça, déjà qualifié et assuré de finir premier de sa poule, a joué le jeu face au Sporting en l'emportant mardi avec un onze très remanié.

Sans un Messi qui ne fera son entrée qu'à l'heure de jeu, c'est un Barça qui n'a pas forcé son talent qui l'a emporté face au Sporting CP ce mardi lors de son dernier match de groupe de la Ligue des champions cette saison. 

Le FC Barcelone avait débuté avec un onze largement remanié. Messi n'était pas le seul absent au coup de sifflet initial. Ter Stegen, Alba, Roberto, Busquets et Paulinho avaient tous été envoyés sur le banc. Et la qualité de jeu du club Blaugrana s'en est forcément ressentie. Barcelone a joué la possession à outrance et le contrôle du cuir, sans vraiment se créer d'occasions, surtout en première période où l'on retiendra cette opportunité de Suarez, où l'Urugayen se joue de Coates d'un grand pont avant d'aller buter sur le portier portugais Rui Patricio à la 24e minute. 

L'article continue ci-dessous

Le Barça gère bien, le Sporting presse peu alors qu'il se devait d'essayer de s'imposer afin de continuer à rêver. Les velléités de contre des Portugais ne sont jamais vraiment fructifiées, car le Barça veille au grain et garde le ballon la plupart du temps. La pause est atteinte sur ces entrefaites peu ragoutants pour les spectateurs du Camp Nou, habitués à bien mieux. 

Ils auront enfin de quoi grignoter quand Barcelone ouvrira le score en seconde période. Sur un corner frappé à gauche par Denis Suarez, Alcacer reprend de la tête au premier poteau et croise parfaitement son coup de casque qui fait mouche. 1-0 à l'heure de jeu. En l'absence de l'excellent Ter Stegen, son remplaçant a pu briller à son tour. Nous jouons la 63e minute quand Bas Dost, idéalement placé dans la surface catalane, reprend d'une frappe du droit un centre venant du flanc droit, mais Cillessen, vigilant, repousse. 

L'entrée de Messi revigore quelque peu les ambitions offensives et ludiques des locaux, ce dernier, servi par André Gomes, tirera à côté à 20 minutes du terme. Il butera aussi sur Rui Patricio à la 81e minute sur un bel enroulé du gauche. En toute fin de rencontre, l'ancien barcelonais Mathieu convertira un centre rasant de Suarez en but contre son camp, pour l'anecdote et pour donner plus d'ampleur au succès catalan. On notera tout de même, et Ernesto Valverde a certainemen dû en faire autant, l'excellente prestation de Paco Alcacer, combatif tout au long de la rencontre. Reste à savoir si cela lui permettra de faire des apparitions plus régulières au sein du onze Blaugrana dans le futur. En face, le Sporting n'a rien proposé et ne méritait pas d'avoir mieux. 

Commentaires ()