thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue des champions UEFA

  • 19 septembre 2012
  • • 20:45
  • • Camp Nou, Barcelona
  • Arbitre: M. Mažić
  • • Spectateurs: 73580
3
FIN
2

LdC - Le Barça s'est fait peur

LdC - Le Barça s'est fait peur

Getty Images

Le Barça est passé tout proche de la défaite ce mercredi soir sur sa pelouse face au Spartak Moscou. Les Catalans s'imposent finalement 3-2 grâce à Lionel Messi.

Groupe G de la Ligue des Champions
FC Barcelone – Spartak Moscou : 3-2
Buts : Tello (14'), Messi (71', 80') et Dani Alvès (csc, 29'), Romulo (58')

Le FC Barcelone a bien failli mal débuter sa campagne européenne. Sur sa pelouse du Camp Nou, les Catalans ont eu du mal à bousculer une vaillante équipe du Spartak Moscou. Avec Tello et Messi en attaque, les Barcelonais ont eu du mal à pénétrer dans la surface adverse. S'ils ouvrent le score à la 14e minute grâce à Tello, le stade sera vite refroidi 15 minutes plus tard lorsque Dani Alvès reprenait un centre de Emenike pour tromper son coéquipier Valdès.

Une équipe bien regroupée

Les statistiques le disent : le Barça a toujours du mal face aux équipes russes. Et ce soir, les hommes de Tito Vilanova n'ont rien fait pour démentir cette statistique. L'an dernier, les Catalans s'inclinaient 1-2 sur leur pelouse face au Rubin Kazan. Aujourd'hui, ils sont passés tout proche de la même défaite sur le même score. Les coéquipiers de Xavi ont eu le ballon mais, chose rare pour être soulignée, ont rarement su quoi en faire. Il faut plutôt dire que les Russes étaient bien regroupés derrière, ce qui compliquait la tâche du Barça pour trouver Tello et Messi, obligés de redescendre pour toucher le ballon. Mais le Spartak a joué sans complexe d'infériorité, n'hésitant pas à bouger plusieurs fois les Catalans. Sur un contre-attaque bien menée par Emenike, Alvès paniquait et envoyait le centre dans ses propres buts. 1-1 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les intentions sont les mêmes des deux côtés. Le Barça n'y arrive pas, et les Russes profitent d'une deuxième erreur de jugement pour lancer une contre-attaque bien conclue par Romulo (58e). Le Camp Nou se tait, les Catalans commencent à se dire qu'ils sont mal partis pour faire bouger le score. Mais c'est sans compter sur Messi, décisif comme souvent avec son équipe. Plutôt timide jusqu'ici, l'Argentin profitait d'un bon centre en retrait au premier poteau de Tello pour reprendre du gauche et égaliser. Le Camp Nou peut souffler et les chants reprennent. Le Spartak joue à neuf derrière, mais cela n'empêche pas le lutin barcelonais de donner la victoire à ses coéquipiers. L'attaquant profite d'un centre de Sanchez sur la gauche pour placer une tête qui file dans les buts de Dykan (80e). Les dix dernières minutes de cette rencontre ne seront que occasion sur occasion pour le Barça. Mais les coup-francs ne donneront rien et le score en reste là. Tito Vilanova doit s'en satisfaire et se dire que ses troupes ont failli lui offrir une défaite pour sa première sortie en tant qu'entraineur en Ligue des Champions.

Résultats et classements de la Ligue des Champions

Relatifs

From the web