Biélorussie-Pays-Bas 1-3, les Oranje l'ont échappé belle
Les Pays-Bas ont glané un succès compliqué au Bélarus. Mais il leur faudra gagner par 7 buts d'écart contre la Suède pour être barragiste.

Eliminatoires Mondial 2018 - Groupe A
Biélorussie-Pays-Bas : 1-3
Buts :
Volodjko (55e); Propper (24e), Robben (84e), Depay (93e)

Après l'avoir fait pour l'Euro, les Pays-Bas ont bien cru ce samedi devoir assister à la Coupe du Monde à partir de chez eux l'année prochaine. À quelques minutes près, la sélection néerlandaise allait concéder un nul fatal face au Bélarus à Borisov. Heureusement pour elle, un pénalty clément a été sifflé en sa faveur et Robben l'a transformé avec succès. Mardi prochain, à Amsterdam, les Bataves accueilleront la Suède avec un infime espoir d'arracher une place de barragiste. Il leur faudra pour cela gagner par sept buts d'écart.

De Boer : "Les Pays-Bas ont besoin d'un miracle comme Barcelone"

S'imposer face au dernier du groupe n'était pourtant pas la mer à boire, même pour une sélection en plein doute. Mais, la bande à Advocaat a encore été confondante de médiocrité et il n'aurait pas été illogique de la voir trébucher et dire adieu au Mondial. Même quand elle menait 1-0, elle ne semblait pas du tout sereine, comme si elle n'avait plus foi en ses qualités. La réalisation de Davy Propper, survenue au milieu de la première période (24e) à la suite d'un centre de Ryan Babbel et d'une belle remise de Robben, a failli ne servir à rien.

L'article continue ci-dessous

Dès le retour des vestiaires, il paraissait évident que les visiteurs allaient perdre leur avantage. À la 53e, Jesper Cillessen a dû intervenir sur sa ligne pour repousser une tentative de Balanovich. Puis, à peine deux minutes plus tard, il a vu une frappe de loin passer juste au-dessus de ses buts. Les Biélorusses ont manqué deux tentatives, mais la troisième a fini au fond. Volodjko égalisait sur un tir croisé dans un angle fermé après une passe lumineuse de…Balanovich. Pour les Hollandais, ce fut un coup de semonce et ils ont bien failli ne pas s'en remettre

Dans l'espoir de reprendre l'avantage, Advocaat a fait entrer Bas Dost et Memphis Depay. Des changements qui ont tardé à faire leurs effets. La dernière demi-heure s'est écoulée sans le moindre temps fort des Bataves dans le jeu. Seul un miracle pouvait les sauver et il est survenu à la 84e minute lorsque l'arbitre, l'Anglais Mr Oliver, a sifflé un pénalty pour une faute très contestable sur Robben. Ce dernier s'est chargé de transformer lui-même la sentence, et soulager enfin tous ses coéquipiers. En fin de rencontre, Depay a trouvé la faille sur coup franc, donnant à la victoire des siens une ampleur flatteuse.

Commentaires ()