thumbnail Bonjour,
Direct

Premier League

  • 26 décembre 2012
  • • 18:30
  • • Villa Park, Birmingham
  • Arbitre: M. Clattenburg
  • • Spectateurs: 36863
0
FIN
4

ANG - Tottenham corrige Aston Villa

ANG - Tottenham corrige Aston Villa

Getty Images

Emmené par un Gareth Bale en état de grâce, Tottenham a pulvérisé ce mercredi Aston Villa sur sa pelouse. Les Spurs ont gagné sur le large score de 4 buts à 0.

19e journée de Premier League :
Aston Villa – Tottenham : 0-4
Buts : Defoe (57e), Bale (61e, 73e, 84e)

Déjà laminés par Chelsea dimanche dernier à Stamford Bridge (0-8), les Villans de Paul Lambert ont encore sombré ce mercredi lors de la réception de Tottenham et dans des proportions presque aussi alarmantes. Bien qu’évoluant cette fois devant son public, le club de Birmingham a pris quatre buts, sans en rendre un seul, et ce malgré le fait qu’il y ait eu 0-0 à la pause. Chanceux donc durant ce premier acte du match, Benteke et ses coéquipiers l’ont été beaucoup moins au retour des vestiaires. Ils ont subi la loi de leurs adversaires londoniens, et en particulier celle de Gareth Bale. En moins d’une demi-heure, le talentueux ailier s’est offert un hat-trick. Son tout premier en Premier League.

Bale était irrésistible

Hugo Lloris fêtait son anniversaire aujourd’hui, mais c’est son coéquipier gallois qui fut à la fête. Discret pendant la première heure du jeu, il a attendu que les siens se libèrent avec une ouverture du score signée Jermain Defoe à la 57e minute de jeu pour entamer son spectaculaire festival. A la 61e minute, il portait le score à 2-0 en concluant victorieusement un contre express. Se retrouvant seul face à Brad Guzan, il n’a pas marqué son dribble, poussant ensuite tranquillement le ballon dans les buts vides. Ceux qui parmi les Villans croyaient alors être au bout de leurs peines voyaient le milieu offensif des Spurs récidiver à la 73e. Sur une merveille de passe d’Aaron Lennon, il aggravait la marque d’un plat du pied parfait, scellant ainsi tout suspense dans ce match.

Bale aurait pu se contenter de ce doublé, mais pourquoi se serait-il gêné pour faire mieux ? Concentré jusqu’au bout, il s’en alla inscrire son troisième et dernier but à la 84e. Consécutivement à une passe de l’Islandais Sigurdsson, il s’est retrouvé en déséquilibre pour reprendre le ballon, mais cela ne l’a pas empêché de signer le bon geste. Ça faisait 4-0 et le génie de 22 ans pouvait alors savourer sa sortie sous l’ovation des supporters. Une soirée mémorable, qui n’est pas sans rappeler celle qu’il a vécue à San Siro (contre l’Inter) il y a de cela deux ans à peu près. A travers cet exploit, il fait encore hisser sa cote en vue d’un transfert vers un club plus huppé (le Real ?) l’été prochain.

Résultats et classement de la Premier League

Relatifs

From the web