thumbnail Bonjour,
Direct

FA Cup

  • 16 février 2013
  • • 16:00
  • • Emirates Stadium, London
  • Arbitre: M. Dean
  • • Spectateurs: 60070
0
FIN
1

FA Cup - Arsenal sorti par Blackburn

FA Cup - Arsenal sorti par Blackburn

Getty Images

Dans son fief de l’Emirates, Arsenal a essuyé une élimination inattendue, ce samedi face à Blackburn (0-1), en huitièmes de finale de la Coupe d’Angleterre.

1/8e de finale de la Coupe d’Angleterre :
Arsenal – Blackburn : 0-1
But : Kazim-Richards (72e)

Depuis qu’il a pris en mains Arsenal en 1997, Arsène Wenger n’a jamais connu le malheur d’une élimination en Coupe d’Angleterre face à une équipe d’étage inférieur. C’est désormais chose faite et l’humiliant couac est survenu à un très mauvais moment. A trois jours de la réception du Bayern Munich en 8e de finale de la Ligue des Champions, les Gunners sont tombés face à Blackburn une équipe de Championship (0-1). Une élimination d’autant plus dure à avaler que les Londoniens ont dominé une grande partie de ce match et que le but adverse fut l’œuvre de Colin Kazim-Richards, un joueur formé à…Arsenal.

Des Gunners impuissants

Il restait 18 minutes dans le temps réglementaire lorsque l’ailier international turc, à qui Wenger n’avait pas jugé utile d’offrir une chance dans l’équipe première en 2001, trompait la vigilance de Szczesny. D’une frappe presque manquée après que le portier polonais ait repoussé un tir d’un de ses coéquipiers, il trouva le poteau rentrant. Le public de l’Emirates était autant médusé que frustré et les vingt dernières minutes de la rencontre n’ont été porteuses d’aucune bonne nouvelle. Giroud, par deux fois (75e et 94), mais aussi Monreal (84e), mais aussi Diaby (87e), Walcott (89e) et Arteta (94e) ont tout essayé pour arracher le replay. Ce fut sans succès. Le gardien de Blackburn, Jake Kean, y est pour quelque chose pour avoir signé quelques parades décisives.

Au coup de sifflet final de Mike Dean, qui soit dit en passant, ne réussit guère à Arsenal ces derniers temps (une seule victoire lors des 17 derniers matches de Premier League qu’il a arbitrés), les Londoniens avaient de quoi faire tête basse. Mais, ils ne pourront s’en vouloir qu’à eux-mêmes. En première période, il y avait assurément mieux à faire pour eux que de s’offrir une seule occasion de but, manquée qui plus est par Gervinho (42e). Des manquements qu’Arsène Wenger va devoir corriger rapidement, sous peine de connaitre une huitième saison blanche consécutive. Quoi que ce scénario parait inévitable vu qu’il ne reste plus que le championnat et la Ligue des Champions à jouer pour Koscielny et ses coéquipiers.

A lire aussi :

Tout sur la Coupe d’Angleterre

Relatifs

From the web