thumbnail Bonjour,
Direct

Championnat Européen

  • 24 juin 2012
  • • 20:45
  • • NSK Olimpijs'kyj, Kyiv (Kiev)
  • Arbitre: Pedro Proença
  • • Spectateurs: 64340
0
PEN
0

Italie a gagné 4 - 2 aux tirs au but

Euro 2012 - L'Italie se qualifie aux tirs au but !

Euro 2012 - L'Italie se qualifie aux tirs au but !

Getty Images

Après un quart insipide entre l'Espagne et la France, l'Italie s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Euro 2012 en battant l'Angleterre (0-0, 2-4 tab) ce dimanche.

Quart de finale de l’Euro 2012
Angleterre – Italie :
Buts : 0-0, 2-4 tab

Après un quart insipide entre l'Espagne et la France, l'Italie s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Euro 2012 en battant l'Angleterre (0-0, 2-4 tab) ce dimanche, au terme d'un match spectaculaire qui a tenu toutes ses promesses. Les deux nations, qui n'étaient pourtant favorites avant le début de la compétition, ont offert aux spectateurs 120 minutes de haut niveau durant lesquelles ils ne sont pas parvenus à se départager. Il aura donc fallu attendre les tirs au but pour connaître le vainqueur de ce match plein de suspens qui retrouvera l'Allemagne jeudi à Varsovie.
 
Beaucoup d'occasions... mais pas de but

Anglais et Italiens la voulaient cette demi-finale. Le mot d'ordre : se battre pour décrocher le précieux ticket. Aussi, le rythme et la pression sont présents dès les premières secondes. Les occasions se multiplient ; le match est très disputé. Mais le poteau droit, sur une frappe extérieure plein axe de De Rossi (4e), et une parade de Buffon après un tir aux six mètres de Johnson (6e), empêchent les protagonistes d'ouvrir le score. Et cela ne sera que le début d'une multitude d'occasions manquées... 

Après un bon début de match, les hommes de Cesare Prandelli subissent et se font bouger par les Three Lions qui passent tout près d'ouvrir la marque lorsque Johnson, délivre un centre parfait à Rooney, dont la reprise de la tête passe au dessus de la transversale de Buffon (14e). Bien décidés à ne pas se laisser piquer la vedette par Steven Gerrard et consorts, l'Italie ne tarde pas à revenir dans ce match. Les tentatives se multiplient mais Balotelli va manquer tout ce qu'il touche. Alors qu'il s'élance et entre seul dans la surface adverse, Terry se jette devant sa frappe et permet à Hart de dégager le ballon (27e). Pas plus de chance pour "Super Mario" avec sa volée acrobatique qui file droit sur le portier anglais (31e). Après la demi-heure de jeu, la Squadra Azzurra, avec 60% de possession de balle, fait chauffer les buts de Hart, mais la frappe puissante de Cassano (38e) et celle de Balotelli à 20 mètres dans l'axe resteront vaines (43e).

Place aux prolongations et aux tirs au but
Il y aura eu beaucoup d'occasions (12 tirs à 4 pour les italiens dont 6 cadrés contre 1 seul pour les Anglais) durant ces quarante cinq premières minutes entre deux belles équipes. Il n'a manqué que les buts et la seconde période ne réglera pas le problème. Après seulement trois minutes de jeu, De Rossi manquera une énorme occasion. A la suite du corner repoussé par Hart, l'attaquant est servi seul devant le but mais loupe totalement le cadre (47e). Pas plus de chance et de réalisme sur cette triple occasion, lorsque Joe Hart repousse in-extremis les tentatives de De Rossi puis Balotelli... alors que la reprise de Montolivo passe au dessus de la transversale (52e). Quant au superbe ciseau acrobatique de Super Mario, il n'est pas cadré (60e). La cage des hommes de Roy Hodgson chauffe, encore et toujours, mais les Italiens peuvent nourrir des regrets après le nombre incroyable d'occasions manquées. Après 20 minutes de souffrance et de domination technique évidente au milieu de terrain, Roy Hodgson prend les choses en mains. Son équipe est entrain de couler. Elle est toujours en course grâce au manque de chance - de réalisme - de son adversaire et aux prouesses de Joe Hart. L'objectif est simple : relancer la machine. Walcott et Carroll font leur entrée et remplacent donc Welbeck et Milner. Un coaching payant puisque l'ailier d'Arsenal va s'illustrer avec un centre de la droite qui permet à Young d'enfin inquiéter Buffon d'une reprise au point de penalty (65e).  La fatigue commence à se faire sentir et le match perd un peu en intensité mais les deux protagonistes filent vers des prolongations qui semblent inévitables. Et le retourné acrobatique manquée de Rooney ne changera rien à la donne (93e).

Malgré une multitude d'occasions (25 tirs pour les italiens (16 cadrés) contre 9 (4 cadrés) pour les anglais), le score n'aura donc pas décollé. Un incroyable scénario. Et les prolongations ne changeront pas grand choses à la physionomie du match. Si les Italiens continuent à avoir la maîtrise du ballon et que l
es espaces deviennent de plus en plus grands, les attaquants ne parviennent toujours pas à trouver la faille. Balotelli, qui s'élance seul vers la surface adverse, rate son contrôle (97e), la frappe de Diamanti heurte le poteau droit de Hart (101e) et la reprise de Carroll de la tête était sortie (105e). Du gâchis, beaucoup de gâchis. Les italiens auront vraiment tout connu lorsque Nocerino croit tenir la qualification après un but de la tête... refusé pour une position de hors-jeu (114e). C'est donc aux tirs au but que ces deux équipes incroyables se sont départagés. Mario Balotelli se rachète en inscrivant le premier tir, sans pression, Steven Gerrard égalise. La tache se complique pour les Italiens lorsque Montolivo frappe à côté alors que Rooney marque sans trembler. Pirlo rassure les siens d'une sublime Panenka et c'est au tour de Young de se rater en frappant sur la transversale. Nocerino marque, Cole se loupe... et Diamanti qualifie l'Italie en demi-finale de l'Euro 2012 ! Une qualification méritée au vu de toutes les occasions procurées. L'Angleterre, qui a disputé 7 séances de tirs au but et n'en a remporté qu'1 (contre l'espagne en 1996) échoue de nouveau à ce stade.

Résultats et classement de l’Euro 2012

Relatifs