Angleterre-Allemagne 0-0, les Three Lions se sont accrochés
Dominée une bonne partie du match par l'Allemagne, l'Angleterre est parvenue à garder sa cage inviolée pour décrocher un match nul (0-0).

Plusieurs champions de monde avaient souligné le prestige de cet Angleterre-Allemagne. Un "classique" de l'histoire et du football mondial pour Khedira par exemple. Et une affiche de gala qui éveille quelques souvenirs marquants. 

Malgré l'atmosphère de Wembley, le calibre et les formes respectives de ces deux grandes nations du jeu, ce match a finalement eu du mal à se débrider. Un homme a su tirer son épingle du jeu, néanmois, et un but de sa part aurait été un beau joli clin d'oeil. Leroy Sané, dans une forme éblouissante avec Manchester City, a donné quelques frissons à la défense assez lourde des Three Lions, mais l'ailier international allemand n'a pas trouvé la faille contre son pays d'adoption. Il en a été tout proche au coeur d'une première période largement dominée par la Mannshaft. Quand sa frappe sèche à la 20ème minute de jeu a trouvé la barre. Ou quand sa reprise a été sauvée sur la ligne par John Stones (22e). Timo Werner, la nouvelle sensation du football allemand, s'est aussi procuré une occasion énorme mais le buteur du RB Leipzig a perdu son duel avec Pickford, par deux fois (22e, 39e).

Poussée sans ses retranchements, l'Angleterre a montré d'autres vertus par rapport à sa brillante campagne de qualifications. Privés de quelques hommes forts, comme Harry Kane ou Dele Alli, les Three Lions ont montré un goût pour le combat qu'elle devra garder quand l'opposition s'élève. Elle aurait même pu faire le coup parfait si Vardy n'avait pas buté sur Ter Stegen juste après le repos (49e). L'Allemagne a remis le pied sur l'accélérateur dans la dernière demi-heure, mais l'Angleterre s'est accrochée jusqu'au bout, s'offrant encore le luxe de manquer la balle de match par Lingard dans les arrêts de jeu. Lors des 13 derniers matches entre les deux nations, la Mannschaft avait trouvé le chemin des filets à 13 reprises. Cela faisait 17 ans, depuis l'Euro 2000, que l'Angleterre n'avait pas gardé sa cage inviolée contre son rival... 

 

Commentaires ()