Ajaccio-Toulouse 0-3, le TFC bien parti pour assurer son maintien
Lors du barrage aller, Toulouse s'est largement défait d'Ajaccio. Les hommes de Debève sont bien partis pour sauver leur parmi l'élite.

Barrage Ligue 1/Ligue 2 - Match aller
Ajaccio-Toulouse : 0-3
Buts :
Gradel (45e), Julien (51e), Sanogo (65e)

Sauf un invraisemblable renversement de situation, le TFC va continuer à évoluer en Ligue 1 la saison prochaine. 18es au classement du championnat, les Violets ont été contraints de passer par la case barrage pour assurer leur survie. Avant même la seconde manche de leur duel face à l'AC Ajaccio, l'affaire parait cependant être pliée. Ce mercredi, "à l'extérieur", l'équipe de Mickaël Debève l'a emporté aisément et avec trois buts d'écart.

L'article continue ci-dessous

Privé de ses supporters, puisque le match s'est joué à Montpellier et à huis clos, l'ACA n'a tenu qu'une mi-temps avant de s'écouler complètement. Probablement fatiguée physiquement et nerveusement par son match d'appui contre Le Havre, joué 72 heures auparavant, la formation corse n'a pas du tout pesé lourd lors de cette confrontation. En 90 minutes, elle ne s'est créé qu'un seul titre cadré. Et pour ce qui est des tentatives franches, à peine pourra-t-on signaler un essai de Maazou, et qui n'a pas du tout inquiété Alban Lafont.

Offensivement, Toulouse n'a pas été beaucoup plus dangereux, mais ils ont su faire preuve de réalisme en convertissant la moitié de leurs tirs cadrés (3 sur 6). Max-Alain Gradel a été le premier à trouver la faille. Juste avant la pause, l'Ivoirien a fait la différence sur un coup franc parfaitement transformé. Pour l'ACA, le coup dur était double puisque sur la même action, l'équipe perdait Jean-Louis Léca sur blessure. Une défection à laquelle s'est ajoutée celle de Ghislain Gimbert, le buteur de l'équipe, en seconde période.

Les malheurs ajacciens se sont poursuivis juste après la reprise avec un deuxième but encaissé de la part de Christopher Julien. Monté aux avant-postes, le grand défenseur scorait sur un autre coup de pied arrêté, un coup de pied coin tiré par Imbula. Enfin, la dernière réalisation toulousaine a été l'œuvre de Yaya Sanogo. L'ancien Gunner parachevait la victoire de sa formation à la suite d'un coup franc et d'une partie de billard dans la surface adverse. 3-0, les jeux étaient faits. Au Stadium, il faudra un vrai miracle pour que l'ACA renverse le vapeur. "S'il y a 1% de chances pour qu'on passe, alors on doit y croire", a tout de même promis après le match Kevin Lejeune.

Commentaires ()