thumbnail Bonjour,
Direct

Ligue 1

  • 4 février 2012
  • • 19:00
  • • Stade François Coty, Ajaccio
  • Arbitre: P. Malige
  • • Spectateurs: 5742
1
FIN
1

Ligue 1 - Nice freine Ajaccio

Ligue 1 - Nice freine Ajaccio

Panoramic

Après quatre succès de rang, l’AC Ajaccio a du se contenter d’un petit nul contre la lanterne rouge du championnat, l’OGC Nice (1-1).

22e journée de Ligue 1 :
Ajaccio – Nice : 1-1
Buts :
Eduardo (57e); E. Gonçalves (84e)

Toute série a une fin et celle qui a vu l’AC Ajaccio accumuler les victoires en Ligue 1 a pris fin ce samedi. Après quatre succès d’affiliée, l’équipe corse a buté ce samedi sur l’OGC Nice, 20e au classement. Dans un match de faible niveau, les deux formations ont transformé les rares opportunités qu’ils ont eu à se mettre sous la dent. Les locaux avaient été les premiers à scorer par l’intermédiaire d’Eduardo sur pénalty, avant que l’équipe azzuréenne ne parvienne à sauver la mise grâce à une réalisation d’un remplaçant, Esmael Gonçalves.

Les Niçois miraculés


Il restait six minutes à jouer quant l’attaquant Portugais, appelé à pallier les nombreuses absences dans le secteur offensif de l’OGCN, réussissait à égaliser. D’une jolie frappe enroulée, il trompa la vigilance de Memo Ochoa, signait son tout premier but dans le championnat français. Le portier mexicain était en rage et il avait de quoi l’etre, puisqu’il s’agissait de la première véritable tentative niçoise de la partie. Malgré l’urgence dans laquelle ils se trouvaient, les protégés de René Marsiglia se sont, en effet, montrés d’une grande impuissance aux avant-postes. Il n’y aurait d’ailleurs eu rien d’illogique s’ils avaient perdu cette partie. Ca n’a pas été le cas, et ils peuvent s’estimer heureux.

Côté ajaccien, en revanche, ce sont assurément les regrets qui prédominent. Même s’ils n’ont pas été, proprement dit conquérants, les conquérants ont donné l’impression de pouvoir parfaitement maitriser les événements. Patients en début, ils ont ensuite su monter en régime jusqu’à pousser leurs opposants à la faute. A la 65e, Ospina sortait irrégulièrement dans les pieds de Sammaritano. Le pénalty était indiscutable et Eduardo, l’ancien lensois, en profita pour le tirer et signer ainsi sa deuxième réalisation sous les couleurs ajacciens. Une réalisation qu’il savoure certainement bien moins que la première vu la suite des événements. Cela étant, lui et ses partenaires peuvent quand même se consoler en disant qu’avec ce nul, ils ont réussi à glaner une autre place au classement (15e).

Résultats et classement de la Ligue 1


Relatifs