Lille, champion de France en 2011, et Montpellier, tenant du titre, se retrouvent samedi pour tenter de bien finir l'année après une première partie de saison décevante.

"Grappiller un maximum de points"

Les choses se compliquent sérieusement pour Lille. L'avant-dernier champion de France a été accroché à Reims (1-1) par une équipe (17e) le week-end dernier et reste à une honteuse 11e place au classement après une rencontre assez décevante. C'est simple, ils n'ont remporté qu'un seul de leurs six derniers matches. Le bilan de cette première partie de saison est donc bien en dessous des attentes.

Les Dogues n'ont d'ailleurs pu aligner qu'une seule série de trois victoires et pour la première fois depuis l'ère Garcia, ils ont même connu trois matches de suite en Championnat sans marquer. En Ligue des champions, le bilan est catastrophique, une victoire et cinq défaites pour, dont un humiliant 6-1 à Munich face au Bayern. Autant dire que bien finir l'année avant une pause semble crucial. « Samedi, nous allons disputer notre 29e match de la saison. Dans ce calcul, je n’englobe pas les rencontres disputées par nos internationaux. Ça fait beaucoup, presqu’un exercice complet, rien qu’à la trêve. Nos organismes ont donc besoin de souffler. Nous avons très envie de finir par une victoire chez nous, devant notre public, puis de partir en vacances avec le sentiment du travail bien fait », a confié Rudi Garcia sur le site officiel lillois.

Du côté de Montpellier, le bilan n'est pas plus glorieux même si les hommes de René Girard semblent enfin sortir la tête de l'eau.  En effet, ils sont signé un véritable carton face à Bastia le week-end dernier (4-0). Durant ce match, les hommes de René Girard ont absolument tout tenté et n'ont laissé aucune chance à leur adversaire corse en frappant au but à 21 reprise (dont 12 tirs cadrés). Après trois victoires consécutives, Montpellier s'est hissé pour la première fois de la saison dans la première partie du classement (9e, avec 26 points) et le coach s'est montré confiant pour la suite. "Notre jeu est très consistant actuellement. Ce match est dans la lignée des deux précédents. On se retrouve dans les dix premiers, on est à notre place. Il ne nous a pas manqué grand-chose en première partie de saison, mais aujourd’hui on est plus efficaces et surtout très sérieux dans tout ce que l’on fait. La qualité, on l’a, l’état d’esprit on l’a aussi maintenant Dans la seconde partie, il faudra grappiller un maximum de points. Lille est un concurrent direct à l'Europe. On va entamer la ligne droite par ce match-là", avance René Girard.