thumbnail Bonjour,
Direct

Premier League

  • 3 mars 2013
  • • 17:00
  • • White Hart Lane, London
  • Arbitre: M. Clattenburg
  • • Spectateurs: 36170
2
FIN
1

ANG - Tottenham confirme

ANG - Tottenham confirme

Getty Images

Au terme d'un match très animé, Tottenham s'est imposé face à son rival londonien, Arsenal (2-1). Les Spurs enchaînent un douzième match sans défaite en Premier League.

28e journée de Premier League :
Tottenham – Arsenal : 2-1
Buts : Bale (37e), Lennon (39e) - Mertesacker (51)

Dominé en 1ere mi-temps, les Spurs, ont su, comme d'habitude, faire appel à Bale et s'imposer 2-1 contre Arsenal, dans le compte de la 28e journée de Premier League. En plus de ne rien gagner cette saison, Arsenal risque de ne pas participer à la Ligue des Champions la saison prochaine. Pendant qu'Arsenal s'enfonce dans le marasme sportif, Tottenham, le rival le plus intime des Gunners n'a de cesse de progresser. Progresser, au point de sérieusement bousculer les Gunners.

Encore Bale

Ce dimanche après midi au White Hart Lane, les Gunners ont cependant montré de très bonnes intentions. Dès le début du match, les hommes d’Arsène Wenger ont pris les devant. Après une dizaine de minutes, les joueurs d'Arsène Wenger réalisent un gros pressing au milieu de terrain et donnent du travail à Hugo Lloris, obligé de rester en permanence très attentif. À la 24e minute, Arsenal a d’ailleurs failli ouvrir le score. Lancé par Cazorla, Walcott entre dans la surface mais s'expose au retour de Walker, qui concède le corner aux Gunners. Sur celui-ci, l'Espagnol cherche Vermaelen au second poteau mais le Belge rate sa tête.

Une domination stérile dont ont profité les joueurs de Villas Boas. À la 37e minute de jeu, les Spurs ouvrent le score sur leur première frappe. Bale remise de la tête en retrait pour Sigurdsson, fait ensuite l'appel et est servi à la limite du hors-jeu par un caviar de l'Islandais. Seul face à Szczesny, le Gallois se fend d'un joli extérieur du pied pour inscrire son 16e but de la saison. À peine les Gunners ont-ils eu le temps de digérer ce but que les Spurs plante une seconde banderille. Comme sur le but de Gareth Bale, Aaron Lennon profite d'une défense mal alignée d'Arsenal pour se présenter seul face à Szczesny. Le joueur de Tottenham efface le portier des Gunners et propulse le ballon au fond des filets. White Hart Lane chavire de bonheur, alors qu’Arsène Wenger et sa troupe sont sans voix.

On change les rôles

Du retour des vestiaires, se sont les Spurs qui, galvanisés par leurs deux premiers buts prennent les devant. C’est d’abord Bale qui se met en évidence cette fois-ci côté droit. Le Gallois dépose Monreal puis Vermaelen avant de trouver Sigurdsson au second poteau. L'Islandais repique sur son pied droit et tente la frappe enroulée: c'est au-dessus. C’est quand il est dominé qu'Arsenal a enfin su concrétiser une de ses actions. Peu avant l’heure de jeu (51e) Ramsey, fauché par Lennon côté gauche, offre l'occasion à Walcott d'enrouler un bon centre sur coup franc. L'ailier anglais s'exécute et trouve la tête de Mertesacker, légèrement déviée par celle de Bale, pour réduire l'écart. Fautif sur le premier but des Spurs, Per Mertesacker permet à Arsenal de se relancer dans le match.

Les Spurs sont cependant restés maître du jeu. Bale aurait pu, s'il s'était plus appliqué, inscrit le 3e but du match. Sur un centre parfait d'Assou-Ekotto, à la 60e minute de jeu, le Gallois est seul face au but mais envoie le ballon largement au-dessus. Arsenal a eu très chaud. En fin de match, comme en première période, les Gunners se sont montrés dangereux en s'invitant dans la surface mais ne parviennent à aller au bout de leurs actions, comme sur une lumineuse ouverture de de Rosicky à la 80e minute, Ramsey s’est présenté côté droit dans la surface et croise trop sa frappe. Les hommes d'Arsène Wenger ont du faire face jusquà la fin du match, à une équipe de Tottenham très bien organisée défensivement. Avec cette défaite, Arsenal dit certainement adieu à la Ligue des champions la saison prochaine. Au classement, les hommes de Wenger, cinquièmes, possèdent 7 points de retard sur les Spurs, désormais sur le podium, et cinq sur Chelsea, quatrième.



Résultats et classement de la Premier League

Relatifs